Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Articles de asbl-creabulles

  • BATMAN & JOKER

    Coup de coeurBatman joker deadly duoBatman & Joker - Deadly duo
    Scénario : Marc SILVESTRI
    Dessin : Marc SILVESTRI
    Couleurs : Arif PRIANTO
    Encrage : Marc SILVESTRI
    Couverture :S Marc SILVESTRI & Arif PRIANTO
    Traduction : Julien DI GIACOMO
    Dépot légal : Novembre 2023
    Editeur : Urban comics
    Collection : DC Black Label
    Format comics cartonné
    ISBN : 9791026823285
    Nombre de pages : 208

    Plusieurs meurtres sanguinaires ont été commis à Gotham. À priori, cela n’a rien de nouveau ni de surprenant hormis l’extrême violence et la cruauté des faits. Le commissaire Gordon étant introuvable, c’est l’inspecteur Bullock qui mène l’enquête. Sur les lieux, gît le cadavre d’un policier dont la tête a été tranchée. Difficile de savoir ce qu’il s’est passé. Des témoins auraient aperçu un homme au visage plutôt pâlot et aux cheveux verts, autrement dit le Joker. Le coupable semble donc tout désigné. Accouru sur les lieux, Batman a vite fait de découvrir des indices et de conclure qu’avant d’être abattu le policier a réussi à tirer sur son agresseur et à le toucher en pleine tête. Rien de bien compliqué pour Batman sauf que lorsqu’il rattrape le suspect, s’il a bien les cheveux verts en réalité il a un corps beaucoup plus décharné mais il est bien plus fort, plus rapide et plus violent que le Joker. Batman va rapidement découvrir que cette créature n'est pas isolée. Elles sont nombreuses à errer et tuer dans les rues de Gotham et sont le résultat d’un virus qui en a fait des sortes de goules. Quant au Joker, s’il semble avoir des points communs avec ces étranges créatures, il n’est nullement impliqué dans les attaques survenues. Il en serait même la victime et il se dit prêt à prêter main forte à Batman pour les neutraliser. Le duo Batman-Joker est en route d’autant que le commissaire Gordon et Harley Quinn sont en réalité séquestrés et torturés. Et s’ils n’arrivent pas au plus vite pour les sauver, ils ne donnent pas cher de leur peau.Batman joker deadly duo planche 1 harley quinn Mon avis : C’est un réel bonheur de retrouver Marc Silvestri non seulement au dessin mais aussi au scénario dans cette aventure qui se déroule à une allure folle et multiplie les rebondissements. Le duo improbable Batman-Joker que tout le monde espérait secrètement est enfin une réalité mais il fallait un scénario solide pour qu’il se concrétise. Et c’est bien le cas ici grâce à Marc Silvestri qui nous revient en force avec un récit qui décoiffe tant à l’écriture qu’à l’illustration. Tout part d'un événement tragique, un simple mariage qui a mal tourné. Le talent de Marc Silvestri fait le reste. Le nouvel ennemi est de taille, tout droit sorti de ce qui ressemble à un cauchemar éveillé, mais tout est plausible et cohérent. Cela devient hyper violent et il fallait un dessinateur de la trempe de Silvestri pour rendre le récit visuellement réaliste mais aussi et surtout efficace dans toute sa cruauté et sa puissance narrative. Un petit bijou.  

    Silvestri nous régale de scènes d'action époustouflantes dans des décors sombres mais superbement dessinés afin d’en souligner l'ambiance noire et glauque. Si les décors sont très variés, les cadrages et angles de vue le sont tout autant dans le genre dramatique avec une intensité bien marquée sur les visages mais aussi cinématographique pour tout ce qui touche aux attitudes et aux mouvements surtout lors des combats où la vitesse de l’action, la puissance et la violence des coups sont toujours bien présents.Batman joker deadly duo plancheLes traits fins de Marc Silvestri tombent juste pour la représentation des formes et lignes des corps, tant pour le Chevalier Noir que pour celle plus rachitique et nerveuse du Joker mais aussi des goules, sans oublier l’image de la beauté et de la séduction chez Catwoman ou Batgirl. Il excelle aussi dans l’art d’exprimer les émotions de tous ses personnages à commencer par la nature fêlée d’Harley Quinn. Et quel talent pour restituer l’environnement urbain de Gotham, cette ville du crime qui devient sous son crayon un personnage à part entière, particulièrement dans cet album où le danger peut surgir de chaque coin de rue, de chaque recoin sombre.
    Les couleurs d'Arif Prianto donnent encore plus de caractère aux personnages, plus de relief à l'ensemble en soulignant l'aspect sombre de la ville sans pour autant effacer ou écraser le dessin de Marc Silvestri. Au contraire, elles lui donnent du volume et dirigent notre regard là où il faut. 
    L’album est également proposé dans une version noir et blanc qui permet d’être impressionné par son dessin et surtout d’admirer son talent.

    Un récit à ne rater sous aucun prétexte !

    SDJuan