Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

INNOVATION 67

Innovation 67Innovation 67
Scénario : Patrick WEBER
Dessin : Baudouin DEVILLE
Couleurs : Bérengère MARQUEBREUCQ
Dépot légal : novembre 2021
Editeur : Anspach
Grand format
ISBN : 978-2-931105-05-4
Nombre de pages : 64

Après avoir participé au pont aérien entre Léopoldville et Bruxelles, Kathleen a refait sa vie. Nous la retrouvons journaliste à la RTB. C’est à ce titre qu’elle doit se rendre à Paris pour interviewer Madame Pompidou. Elle en profite pour passer voir sa meilleure amie Monique, vendeuse aux Galeries Lafayette. Celle-ci lui fait part de son désir de rentrer en Belgique. N’étant pas du genre à se contenter d’un simple petit bonjour à la sauvette, Monique invite Kathleen au restaurant avant de s’offrir une virée nocturne en boite de nuit avec son amie… qui va ainsi faire la connaissance de Tom, en réalité Thomas, qui se présente à elle comme pilote de course. Kathleen ne lui est pas indifférente et elle-même le regarde avec des yeux doux. Sachant qu’elle doit retourner à Bruxelles en train, Tom lui propose de faire le voyage ensemble dans sa Ford Mustang Cabriolet… De retour à Bruxelles, Kathleen demande à sa mère qui travaille au magasin "À l’Innovation" de se renseigner sur les offres d’emplois susceptibles d’intéresser Monique. La Quinzaine Américaine va bientôt démarrer et le travail ne manque pas… même si Stan, l’ex de Kathleen, tient à l’avertir d’un danger potentiel car des manifestations anti-américaines sont d’ores et déjà prévues à Bruxelles en pleine guerre du Vietnam. Kathleen suppose que ce n’est que de la jalousie. C’est alors qu’un incendie se déclare dans le magasin de la rue Neuve. Une enquête est ouverte. Kathleen doit en couvrir le déroulement, loin de se douter que d’autres surprises l’attendent à propos de Tom…Innovation 67 plancheMon avis : C’est avec plaisir que nous retrouvons Kathleen dans de nouvelles aventures.
En effet, l’album "Sourire 58" publié en 2018 devait être un "one shot" au sens propre du terme. L'engouement du public et les nombreux retours positifs notamment lors des séances de signature ont poussé les auteurs à donner naissance à d’autres récits complets autour du personnage de la belge Kathleen. Femme indépendante et déterminée dans un univers plutôt masculin, les auteurs ont décidé de lui faire vivre divers événements majeurs liés à l’histoire de la Belgique.
Gamine en 43, elle côtoie la résistance mais aussi les "collaborateurs" ; en 58, elle vit une histoire d'espionnage durant l'exposition universelle de Bruxelles ; en 60, elle est au cœur de la décolonisation du Congo ; et à présent en 67, dans une fiction solidement étayée par des faits réels et faisant référence à la théorie complotiste d’un attentat potentiel de la part d’activistes d'extrême gauche luttant contre l’impérialisme américain en pleine guerre du Viet Nam contre le grand magasin "À l'Innovation" qui organisait une quinzaine américaine, Kathleen va vivre le catastrophique incendie du bâtiment construit en 1902 par Victor Horta abritant ce véritable temple de la mode et du commerce.
L’incendie du 22 mai 1967 a fait 251 victimes et plus de 60 blessés. Il a ravagé les 24000 m² du magasin, ses entrepôts et bien d’autres bâtiments alentour. Il a ébranlé toute la Belgique qui a observé une journée de deuil national.
À la fois écrivain, historien, animateur, journaliste, scénariste, Patrick Weber sait comment captiver notre attention.
A partir de faits établis, il construit un récit se déroulant dans le contexte d’événements belges et mondiaux qui lui donnent l’occasion d’évoquer l’état d’esprit de l’époque mais pas seulement.
Au fil des pages, son récit romancé va prendre des allures de thriller. Devenue journaliste, Kathleen couvre l’enquête sur l’incendie et les différentes thèses soulevées mais va également être amenée à s’interroger sur Thomas qu’elle a rencontré lors de son passage à Paris.Innovation 67 planchesBaudouin Deville nous propose un dessin toujours aussi soigné dans le plus pur style Ligne Claire.
Des illustrations riches, soignées et surtout très documentées à partir de photographies d’archives, de journaux, magazines et autres documents de l’époque.
Il nous régale d’une reconstitution fidèle des divers lieux évoqués.
On note un soin tout particulier apporté aux véhicules, décors urbains, costumes, tenues, coiffures, etc.
Ce travail méticuleux est largement mis en valeur par Bérengère Marquebreucq, en quelque sorte devenue la coloriste attitrée de la "série" depuis le tome 2.
De très belles couleurs, impressionnantes dès la couverture, mais aussi tout au long de l’album comme lors du défilé d’une troupe de majorettes dans la rue avec ces millions de confettis qui arrosent les spectateurs.
Une coloriste de qualité qui par son savoir-faire s'adapte à tous les styles (voir notre chronique Complainte des Landes Perdues sorti en octobre).   Innovation 67 champs elyseesEn fin d'album, Patrick Weber nous propose un supplément très intéressant sur l’histoire des "grands magasins" : À l'Innovation ou Les Galeries Anspach (Victor Horta ayant également participé à l’une des façades du bâtiment) à Bruxelles, Harrods à Londres, Au Bon Marché, La Samaritaine, Le Printemps, Les Galeries Lafayette, Le Bazar de l’Hôtel de Ville à Paris, El Corte Inglès en Espagne.

SDJuan

 

BD auteurs.

  • 2 votes. Moyenne 4 sur 5.