Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

auteurs.

  • AIRBORNE 44 Tome 9

    Airborne 44 t9Tome 9 . Black Boys
    Scénario : Philippe JARBINET
    Dessin : Philippe JARBINET
    Couleurs : PhilippeJARBINET
    Dépot légal : Avril 2021
    Editeur : Ob 7f2d3c casterman2
    Cycle : 5
    ISBN : 978-2-203-21144-5
    Planches : 64

    Nice, août 1944. Noir américain et fils de guitariste, le soldat Virgil Burdette reçoit une lettre dans laquelle il apprend qu'il a une demi-sœur vivant à Paris. Alors que Nice vient d'être libérée, Virgil compte bien s’amuser un peu car la fête bat son plein dans les rues de la ville. Malheureusement tout le monde, y compris au sein des soldats, ne conçoit pas la fête de la même manière. Lorsque Virgil est vu se promenant et discutant avec une femme blanche, cela déplaît en particulier au soldat Jared Webb, que tout le monde surnomme Jay, d’autant qu’il vient de se faire plaquer par la jeune femme. Virgil se retrouve pris à partie dans une bagarre à trois contre un et tombe au sol. Lorsque les MPs arrivent, ils lui demandent de ne pas faire d'histoire. Militaire expérimenté et bien noté, Virgil est muté en Bretagne dans son unité d'origine, le 333e bataillon d’artillerie (333rd F.A.B.). Virgil et ses compagnons d'armes se retrouvent pendant deux mois en première ligne. Quand ils reçoivent l’ordre de se diriger vers Paris via Dreux, Virgil se dit qu'il pourrait bien s’échapper une journée pour rencontrer sa demi-sœur quitte à en payer le prix et passer trois jours au trou. Il ignore encore qu’il va ensuite être envoyé sur le front de l’Est, dans les Ardennes belges, et que son chemin va recroiser celui de Jay. Airborne 44 t9 pageMon avis : Pour ce cinquième cycle, fidèle à sa thématique "Deuxième Guerre mondiale", Philippe Jarbinet aborde dans cet album le sujet délicat de la ségrégation raciale en faisant bien attention de le replacer dans le contexte de l'époque.
    C’est l'actualité américaine récente (la présidence de Donald Trump et surtout la mort de George Floyd ayant donné naissance au mouvement Black Live Matters), dit-il, qui l’ont influencé dans ses choix.
    Mêlant histoire et fiction, Philippe Jarbinet arrive toujours malgré la dureté et le pessimisme des sujets traités à nous proposer un récit positif, émaillé de notes d’espoir, évoquant et rendant hommage à des personnes ayant réellement existé, même si cela ne l’empêche pas de mettre en avant les choses qui fâchent.
    Faisant s’entrecroiser plusieurs histoires, son récit est bien construit, riche en rebondissements et scènes d’action spectaculaires pour un résultat captivant.Airborne 44 t9 plancheEt comme toujours, il nous propose un dessin réaliste soigné, des cadrages et une mise en page de très bonne qualité, d’aspect presque cinématographique. Beaucoup de travail, à n’en pas douter, sur les décors, les militaires, leurs uniformes, leurs véhicules, etc.
    J’ai l’impression, et j'espère que d'autres pensent comme moi, que son dessin se bonifie d’album en album. 
    Son travail sur la couleur directe est de toute beauté. Je ne parle pas seulement des couleurs vives sous un soleil radieux donnant de la clarté et de la vie au dessin, mais aussi des passages (nombreux) sous la neige ou même de nuit où il a travaillé avec beaucoup de savoir-faire uniquement dans des tons gris bleuté avec des touches de noir, de blanc et même d’argenté, jouant avec les dégradés, sans jamais perdre une once de détail. 
    Je conseille de prendre le temps, aussitôt la lecture achevée, de reprendre l’album au début et de le feuilleter pour apprécier pleinement son travail.
    Peu d'auteurs que je ne vais pas citer (Philippe et pas mal de lecteurs savent à qui je pense !) sont en mesure de travailler en couleur directe à ce niveau de qualité.
    Très intéressant dossier explicatif de 4 pages en fin d'album.  

    SDJuan

    Lire la suite