Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

auteurs.

  • LE SERPENT ET LE COYOTE

    SLe serpent et le coyottecénario :MATZ
    Dessin : Philippe XAVIER
    Couleurs : Philippe XAVIER
    Dépot légal :  septembre 2022
    Editeur : Le Lombard
    Collection : Signé
    Grand format
    ISBN : 978-2-8082-0537-5
    Nombre de pages :144

    On ne peut pas dire que « Joe », si tel est son prénom, soit un enfant de cœur. Il a plutôt la dégaine du meurtrier en cavale, trempant dans toutes les petites combines plutôt illégales. C’est même certain au sinon je ne vois pas pourquoi un type sillonnerait les mornes et vastes plaines des États-Unis dans un camping-car, seul et évitant les foules.
    Quand je dis qu’il est seul, je vous mens. Sur le chemin il rencontre un coyote. Si vous n’avez jamais vu un type raconter sa vie à un coyote, jetez-vous sur le livre.Le serpent et le coyotte planche 1« Joe » est un nom d’emprunt, vous l’aurez compris. Il lui a été donné par le FBI. Sa vraie identité est Giuseppe Barella et il fait désormais partie du programme de protection des témoins. Pour quelle raison me direz-vous ? Il a témoigné contre des pontes de la mafia et c’est mal passé dans le milieu. Ces derniers vont tout faire pour qu’il ne témoigne pas à nouveau. Un homme seul dans un camping-car, n’empruntant que des petites routes isolées pour ne pas se faire remarquer, le projet a l’air assez simple et il sera facile de l’éliminer. Si jamais le plan connaissait un accroc, il reste la petite Monica, la fille de Giuseppe…Voilà de quoi faire sortir le Serpent.
    La suite dans l’album!Le serpent et le coyotte planche autre
    Mon avis:
    Un bel album que voilà! On plonge dans l’aventure directement grâce aux magnifiques paysages de Philippe Xavier.
    Après le premier cycle Tango, le duo nous offre un western moderne qui a fier allure!
    L’histoire tient la route et est bien ficelée. Les personnages sont bien définis et la compréhension est aisée. Le nombre de page assez conséquent permet de bien ancrer l’histoire. Ils ont pris le temps de bien définir l’histoire dans les moindres détails.
    Pour la version noire et blanche, les parties « souvenirs » de la jeunesse de Giuseppe sont moins bien marquées mais n’entravent pas la lecture. La version couleurs pallie le problème en distinguant les couleurs pour le présent mais le noir et blanc pour les souvenirs.
    Le dessin de Philippe Xavier est toujours aussi flamboyant, il suffit d’admirer les magnifiques paysages américains dont il nous gratifie. Je tiens à lui tirer mon chapeau car les personnages sont "neufs". Vous allez me prendre pour un fou mais pour certains dessinateurs j’ai l’impression de voir les traits de personnages de leur série précédente. Ici je n’ai pas l’impression de retrouver Tango. 
    J’aime beaucoup les albums en noir et blanc car ils permettent de bien se rendre compte du trait du dessinateur. Pour cet album cela prend tout son sens tant certaines cases de l’album valent le coup d’œil ! Prenez le temps d’admirer le travail de Philippe Xavier !Un travail sans fausse note pour le duo Xavier/Matz et un bel opus dans la prestigieuse collection « Signé »

    Jordan Maenhout