Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

CONSTANCE D'ANTIOCHE - Les Reines de Sang

Reines de sang constance d antioche 1Tome 1
Scénario : Jean-Pierre Pécau
Dessin : Gabriele Parma
Couleurs : Dimitri Fogolin
Dépot légal : Janvier 2019
Editeur : Delcourt 1
Format : Grand format
Nombre de planches : 54

À l'âge de trois ans, la petite Constance qui vient de perdre son père Bohémond II, prince de Tarente et d'Antioche, est désormais l’héritière de la principauté d’Antioche. Mais trop jeune pour régner, la régence de la principauté revient à sa mère Alix, princesse d'Antioche et de Laodicée, fille du Roi Baudouin II d’Édesse (un comté chevauchant l’actuelle frontière entre la Turquie et la Syrie). Prête à tout pour garder le pouvoir, Alix fait aussitôt enfermer la petite Constance dans un couvent. Devant le Conseil d'Antioche, elle décide même de s'allier avec des émirs plutôt qu'avec le pape, confirmant le profond désaccord qui l’oppose à son père Baudouin II, entretemps devenu Roi de Jérusalem. Au fil des complots, des alliances, des plans secrètement établis contre sa fille, Alix conforte sa place dans l’espoir de devenir princesse d'Antioche sans se douter que Constance, elle aussi, a des alliés. Et la surprise sera d’autant plus inattendue que Raymond de Poitiers avec lequel elle croyait se marier épousera en fait Constance pourtant âgée d’à peine 10 ans. C’est ce mariage qui va donner à Constance le pouvoir de faire valoir ses droits de princesse d’Antioche. 

Reines de sang constance d antioche t 1 p2Mon avis: Nouvelle histoire dans la série des Reines de Sang consacrée à Constance d’Antioche de Hauteville, princesse d’Antioche jusqu’à sa mort en 1163 à l’âge de 36 ans. Dans ce premier tome, Jean-Pierre Pécau pose le cadre général d’un récit qui s’annonce prometteur puisqu’il est sous-titré "La princesse rebelle". Pour le moment, nous découvrons surtout l’enfance et le contexte général du drame qui se joue autour d’une gamine destinée à devenir princesse, dont le père a été tué, le grand-père absent car occupé par ses devoirs en tant que Roi de Jérusalem et qui se retrouve mise à l’écart, enfermée et malmenée par une mère assoiffée de pouvoir pendant les longues années de sa régence. Un véritable calvaire pour cette enfant confrontée à de multiples conjurations et manipulations qui ont certainement influencé son caractère d’adulte. On est témoin de l'évolution de Constance, d’abord simple spectatrice puis devenant acteur principal et protagoniste de son destin. Un premier tome plutôt dynamique sur un scénario clair, construit de manière chronologique, qui pose bien le cadre de cet univers riche en péripéties et rebondissements.

Reines de sang constance d antioche t 1 p4Le dessin de Gabriele Parma, net et précis et plutôt réaliste, illustre de belle manière le récit. Les planches sont riches en paysages orientaux typiques, points de vue sur les villes, décors urbains, intérieurs somptueux, avec des personnages tous expressifs et un découpage soigné. L’album bénéficie d’une belle mise en couleurs dans des tons à dominante chaude de la part de Dimitri Fogolin. Un premier tome qui augure bien de la suite. 

SDJuan

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.