Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

AU NOM DE LA RÉPUBLIQUE

Au nom de la republiqueTome 1 - Mission bosphore
Scénario : Jean-Claude BARTOLL
Dessin : Gabriel GUZMAN
Couleurs : Silvia FABRIS
Dépot légal : Mai 2022
Editeur : Soleil Productions
Grand format
ISBN : 978-2-302-09362-1
Nombre de pages : 56

La DGSE s’apprête à porter un coup dur à Daesh en Turquie en détruisant au port d’Ambarli dans le quartier Avcilar d’Istanbul un conteneur appartenant à un chinois dénommé Li, l’un des gros fournisseurs d’armes de l’État islamique. Mais l’opération vire au drame, l’unité d’intervention secrète se retrouve piégée et ses membres sont froidement abattus par des terroristes djihadistes sur place.
A Weisbaden en Allemagne, des combattants de l’Armée syrienne libre réunis au sein de la "Cellule Raqaya" rencontrent un certain "Professeur". Ils lui réaffirment leur volonté d’aider les pays occidentaux à débusquer en Europe les anciens membres de Daesh. Ils lui annoncent avoir retrouvé la piste d’Abou Franza, le chimiste de l’état islamique qui sous le nom d’Abbas Kouffhir poursuit des études dans le département chimie appliquée de l’université de Wiesbaden.
De passage à Paris, l’agent Renard bien décidé à venger la mort de ses compagnons parmi lesquels son ami Vulcain constate qu’un certain Nicolas Tharaud, dit Omar El-Franki, a subitement réapparu en Allemagne. Est-ce l’annonce de nouveaux attentats ?
Dans cette lutte contre le terrorisme, les États ont développé un ensemble de tactiques et de stratégies de défense et de sécurité. La France a désormais sa "kill-list" des terroristes à abattre. Pour cela, elle fait appel à l’unité Gamma, unité ultra secrète de la DGSE dont les missions ne peuvent être approuvées que par le chef de l’État en personne.Au nom de la republique planche 1Mon avis: Un album réaliste et violent, à l’image de ce à quoi peut être confrontée une section secrète de la DGSE dans la réalité.
On est happé dès les premières pages par le piège mortel qui s’est refermé sur l’unité Gamma.
Au scénario, Jean-Claude Bartoll réussit à capter notre attention pour ne plus nous lâcher jusqu’au bout de l’histoire, multipliant les allers-retours entre les divers lieux où se déroulent les événements.
Ancien grand reporter d’investigation, le scénariste connaît son sujet et pour nous tenir en haleine jusqu'à la dernière case, il nous propose un récit d’action et d’espionnage rigoureux, largement inspiré du réel, auquel il donne un aspect documentaire très instructif.
L’extrême dangerosité des situations et des adversaires oblige à agir et intervenir de manière rapide pour le bien du plus grand nombre et ce genre d’unité secrète doit débusquer l’ennemi en faisant appel aux techniques les plus modernes pour l’éliminer.Au nom de la republique plancheLa partie graphique confiée à Gabriel Guzman contribue largement à nous immerger dans une action omniprésente tant dans les coulisses de la haute sécurité nationale française que sur les différents terrains d’opération.
Le trait est soigné, plutôt réaliste, très clair et dynamique, assurant la fluidité d’un scénario riche en rebondissements à la lecture duquel on ne s’ennuie pas une minute.
Malgré un nombre important de personnages, le dessin expressif de Gabriel Guzman nous permet de suivre aisément une intrigue qui bénéficie d’une belle mise en couleurs de Silvia Fabris restituant bien les différentes ambiances. 
Le premier tome de cette nouvelle série est enrichi d’un dossier de 4 pages présentant des documents de la DGSE : une note de lecture, un rapport d'écoute, une note de synthèse.

SDJuan

 

auteurs. BD

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.