Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

MAÎTRES INQUISITEURS 6

Maitres inquisiteurs 6À la lumière du chaos

Scénario : Jean-Luc Istin.
Dessin: Stefano Martino.
Couleurs : Digikore Studio.
Edition : Soleil.
Dépot légal : Janvier 2017.

Histoire:

Depuis quelque temps déjà, chacun a pu sentir que la magie revenait. Mais tout le monde sait bien que le retour de la magie signifie que le chaos et la guerre sont réapparus entre les grandes maisons. Les Mages ont d’ailleurs établi l’Ordre des Maîtres Inquisiteurs pour préserver la paix, ceux-là même qui sont aujourd'hui la cible des Maîtres Assassins. Mais le plus terrifiant dans ce conflit, c'est qu’au-dessus existe un mage, un maître inquisiteur ou quelqu'un de plus puissant encore, sans que l’on puisse vraiment cerner la menace qu’il représente. Ce qui est sûr, c’est qu'un mage nommé Corwyn a bénéficié de complicité pour s'évader de la Prison de Tredd et qu’il a la capacité de prendre l’apparence et les pouvoirs de toute personne qu’il approche de près; d’autre part, des armes ont été volées et un Sorcier Noir se cache derrière ces phénomènes mais, surtout, des armées sont en marche pour assiéger Ares, la cité des Maîtres Inquisiteurs. Le doute n’est plus possible, c’est bien la magie qui est visée mais certainement aussi la monarchie défendue par Aquilon et sa soeur Assynia. Face à l’hécatombe qui s’abat sur l'Ordre des Maîtres Inquisiteurs, en restera-t-il assez pour sauver la couronne et la magie en Oscitan ?

Maitres inquisiteurs 6 plancheMon avis: Cette mini-série en six albums s’achève en apothéose. On ne pouvait pas espérer mieux et cette fin va certainement en surprendre plus d'un. Les cinq albums précédents constituaient déjà une réussite mais celui-ci surpasse l'ensemble. Il faut dire que tout convergeait vers ce dernier chapitre qui du coup concentre toute la tension ressentie et montée en puissance dans les cinq albums dédiés chacun à un Maitre Inquisiteur. Une belle réussite scénaristique mais aussi une belle couverture constituée d’un assemblage des couvertures des albums déjà parus. Sans oublier la performance artistique de Stefano Martino qui relève le défi de reprendre dans ce dernier opus autant de personnages qui demeurent aisément reconnaissables. Les pages sont riches en décors et en personnages représentés en plongée et/ou contre-plongée, en gros plans, en scènes d'ensemble pour les batailles et les armées, en scènes de combat et de magie à profusion qui bénéficient également d’un fabuleux travail sur la mise en couleurs. Un album à ne pas rater pour tous les amateurs de magie, sorciers, dragons et créatures elfiques. 

SDJ

 

BD chroniques auteurs.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !