Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Chroniques

Quelques-unes des BD qui nous ont le plus marqués.
N’y voyez aucun a priori, aucune prise de tête, aucune volonté de gonfler nos egos mais tout simplement l’envie de vous faire partager nos impressions de lecture. 

  • NADA

    NadaCoup de coeur 1Nada
    Scénario : Doug Headline et Max Cabanes
    Dessin : Max Cabanes
    Couleurs : Max Cabanes
    Adapté de : Jean-Patrick Manchette
    Dépot légal : Octobre 2018
    Editeur :
    Dupuis 1
    Collection : Air Libre
    Nombre de pages :188

    Quand on est d'extrême gauche et qu'on a des envies de kidnapping, il faut d’abord recruter une équipe certes de choc mais avant tout sérieuse et fiable. C’est ainsi que va se constituer le commando "Nada" autour de l’anarchiste catalan Buenaventura Diaz avec D'Arcy, Treuffais, Meyer et Cash, la seule fille du groupe. Ils ont déjà tout planifié pour enlever l'ambassadeur américain Richard Poindexter qui a un faible pour les maisons closes, en particulier le club Zéro. Chaque détail, chaque minute ont été pensés et calculés pour mener à bien l’opération, mais ils ont besoin d'un sixième membre qu'il va falloir convaincre. Un membre indispensable, André Épaulard car il a l’expérience du FLN en Algérie. A présent, le groupe "Nada" va faire parler de lui sauf que la situation va déraper. On comptera des blessés et un policier tué. Un coup pareil en plein Paris ne pouvait passer inaperçu mais surtout l’incident diplomatique et le meurtre d'un agent de police vont attirer sur Nada la détermination et la ruse du commissaire Goémond, un commissaire hors norme, prêt à tout pour débusquer ces anarchistes.

    Nada planche 1Mon avis: Tirée d'un polar noir de Jean-Patrick Manchette paru en 1972, cette adaptation en BD vaut bien celle réalisée pour le cinéma par Claude Chabrol en 1974. Dès les premières pages, on se sent happé par l’action de ce groupe de révoltés aux caractères hétéroclites bien trempés. Chaque personnage est complexe et va nous livrer ses secrets, ses écorchures de la vie, sa raison d'être. Un récit captivant, empreint de suspense et de violence, que certains jugeront peut-être un rien trop lent. Ce qui frappe avant tout à la lecture de cet album, c’est cette impression d’être dans un long métrage. Les personnages prennent vie et on les suit pas à pas dans leur obsession d'anarchistes révoltés à travers des scènes mémorables et des cadrages incroyablement crédibles. Et pourtant, il s’agit bien de BD. Max Cabanes et Doug Headline (le fils de Jean-Patrick Manchette) ont adapté Nada et c'est du très bon. A ne rater sous aucun prétexte.

    Nada plancheMax Cabanes réalise l'adaptation sous forme de bande dessinée d'une manière magistrale. On rechignerait presque à terminer la lecture pour connaître la fin tant son trait réaliste est plaisant à suivre. L’encrage léger laisse une place hautement méritée à la couleur qui souligne les diverses ambiances et favorise telle ou telle scène ou tel ou tel personnage par rapport au reste de la case ou de la page, alternant les tons de bleu, de jaune, de rouge, de rose ou de vert. On est captivé par les personnages, les visages, les lieux parisiens des années 70 tout au long de ce bel album de 188 pages.

    La collection Air Libre nous a déjà régalé de nombreux titres de qualité et celui-ci ne peut que venir s’ajouter à la liste.

     

    SDJuan