Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Chroniques

Quelques-unes des BD qui nous ont le plus marqués.
N’y voyez aucun a priori, aucune prise de tête, aucune volonté de gonfler nos egos mais tout simplement l’envie de vous faire partager nos impressions de lecture. 

Sept athletes

SEPT Athlètes

Sept athletesSept sportifs entraînés dans la guerre d'Espagne
Scénario; Bertrand Galic et Kris
Dessin: David Morancho
Couleurs: javi Montes
Editeur: Delcourt
Dépot légal: Mai 2017
Nombre de pages :64

Sept athletes vignette pubBoulogne-Billancourt près de Paris, fin juin 1936. Athlètes confirmés, Antoine, Jeanne, Nicole, Francisco et Carlo se retrouvent au Café des Sports après le travail. C’est Francisco qui leur a demandé de venir au sujet des Olympiades populaires. Il aimerait les convaincre de participer à cette manifestation organisée à Barcelone en signe de protestation et de résistance contre la tenue à Berlin des Jeux Olympiques devenus un instrument de la propagande nazie. Les épreuves éliminatoires sont prévues au stade Pershing à Paris et leur route semble toute tracée vers Barcelone. Ils s’en sortent tous haut la main dans différentes disciplines, course à pied, course de haies, saut en hauteur, saut en longueur. Leur slogan: "Étoile rouge de Montreuil brise et passe tous les écueils". Dans le train qui les mène en Espagne, ils aident et sympathisent avec un athlète juif allemand nommé Rudi fuyant les autorités nazies. A Barcelone, Francisco se lie d’amitié avec Niallán dit Neil, un irlandais croisé dans la rue en train de scander des slogans antifascistes. Désormais sept, ils vont rapidement se trouver plongés dans une situation complètement inattendue et chaotique. En effet, le "pronunciamiento" du général Franco va mettre le pays sens dessus-dessous et nos 7 athlètes vont rapidement se retrouver au milieu d’une guerre civile qui sera longue et meutrière. Chacun choisit son camp. Ainsi Francisco retrouve sa petite amie, qu'il n'avait plus vue depuis deux ans, mariée à un militaire qui a pris tout son village en otage. Mais surtout lorsqu’ils assistent à l’exécution du père de Francisco, fusillé sous leurs yeux, nos 7 amis savent désormais qu’ils sont personnellement impliqués dans ce conflit.

Sept athletes planche suiteMon avis : On prend plaisir à côtoyer le temps d’un album ce petit groupe de sportifs rejoints par de nouveaux amis partageant le même idéal. Mais que vont réellement pouvoir faire nos 7 athlètes face à la montée du fascisme en Europe et après le soulèvement des nationalistes, point de départ de la guerre civile en Espagne?

Sept athletes plancheEn maintenant le suspense sur le déroulement des événements, le scénario qui débute en France se poursuit sur un rythme soutenu qui fait l'originalité de cet album riche en rebondissements. On apprécie des personnages ayant du tempérament et de la profondeur, ce qui est, avouons-le, assez rare dans le cas d’une histoire complète. Les scénaristes qui avaient déjà collaboré avec Javi Rey sur l’album "Un maillot pour l’Algérie", paru chez Dupuis dans la collection Aire libre en avril 2016, nous offrent ici un superbe album dessiné de manière élégante par David Morancho, qui nous a déjà régalé de son savoir-faire avec la belle série "Sara Lone".

Sept athletes sportifsSes personnages sont bien vivants grâce à un trait fin, clair et précis qui leur donne du charisme et de l’âme. Les cases sont aérées, bien lisibles et les pages bien équilibrées. Les couleurs claires et lumineuses de Javi Montes accentuent cette belle visibilité, y compris dans les scènes de nuit. Le succès de la série ne se dément pas. Cet album en apporte la preuve, démontrant que les valeurs d’amitié, de fraternité, d’esprit d’équipe ne sont pas que de vains mots, et que l'amour est toujours plus fort que tout. Encore une belle aventure et un régal pour les yeux.

SDJ