Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SAUVAGE

Sauvage 1Tome 1
Scénariste: Yann
Dessinateur et coloriste: Meynet
Edition: Casterman
Dépot légal: Août 2013.

Désert mexicain, 1864. Les hommes de l'armée impériale menés par le Capitaine Filippini découvrent le massacre de l'escorte impériale de la malle-poste de Veracruz par l'avant-garde de l'armée du général juariste Eduardo Garzon y Sobrado. Passant outre les ordres de son capitaine, le Sous-Lieutenant Sauvage décide d'intervenir pour sauver du viol la fougueuse et aventurière princesse Agnès de Salm-Salm et d'une mort certaine l'envoyé spécial du New York Tribune, H.C. Clarcke, venu interviewer l'empereur Maximilien. C'est alors que les hommes de Filippini apprennent auprès d'un mourant l'existence dans la diligence d'un compartiment secret contenant une serviette en cuir renfermant des documents de l'État-major de Napoléon III à remettre en mains propres au général Bazaine, commandant des troupes françaises au Mexique. L'un des Juaristes ayant réussi à s'échapper pendant l'affrontement pour ramener des renforts, ils décident de se retrancher dans une hacienda jusqu'à l'arrivée des secours mais y seront rapidement encerclés par d'autres partisans de Juarez, les "Cazadores". L'action efficace du sous-lieutenant Sauvage ne l'empêchera pas d'être sanctionné par cinq heures de "crapaudine" pour désobéissance sous le feu de l'ennemi. L'homme tient bon, ses motivations sont fortes car il est venu au Mexique pour régler une vengeance familiale vieille de plus de huit ans.

Sauvage 1 plancheMon avis: Dans un pays en proie à la guérilla et la guerre civile, il va de soi que le scénario de Yann est riche en rebondissements sur fond de faits historiques avérés y compris le personnage de la belle et rocambolesque Agnès de Salm-Salm. La vengeance de Sauvage vient encore pimenter un peu plus l'histoire déjà bien tourmentée de cette troupe. Le dessin et la mise en couleurs de Felix Meynet m'ont très agréablement surpris. Qui ne connaît pas ses dessins souvent agrémentés de superbes pin-ups ! Mais grâce à la couleur directe, le résultat est particulièrement plaisant et réussi qu'il s'agisse des décors, des personnages masculins et, bien sûr, des jeunes et belles représentantes de la gente féminine même si, exceptionnellement, elles ne sont pas au centre de l'histoire, du moins dans le premier tome. A noter aussi la parution d'une version alternative avec dos toilé contenant un dossier de 8 pages intitulé "L'Illustration". 

SDJ

 

auteurs. BD chroniques

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !