Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

LES VEUVES ÉLECTRIQUES

Veuves electriquesTome 1 : Deuil atomique
Scénario : RELOM
Dessin : Damien GEFFROY
Couleurs : DEGREFF
Dépot légal : Mai 2021
Editeur : Delcourt
Collection : Machination
Grand format
ISBN : 978-2-413-03759-0
Nombre de pages :  64

C’était une journée comme les autres à la centrale nucléaire de Chissouane … enfin pas tout à fait car elle a viré au cauchemar quand la sirène d’alarme a soudain retenti. Trois techniciens, Sébastien Prençat, Jean-Pierre Hévaquence et Piéric Larçulrique se sont retrouvés accidentellement enfermés dans une zone à risque à la suite d’une mauvaise communication avec leur collègue Brendan, le fils de Jean-Pierre. Parti en panique chercher les combinaisons anti-particules, Brendan n’a pas entendu la seconde partie des consignes de son père lui disant de ne pas oublier d’activer le déverrouillage du sas. Le protocole automatique de sécurité a fait le reste en verrouillant la porte, l’empêchant d’entrer avec les combinaisons et enfermant les trois techniciens dans l’espace exposé aux radiations, les condamnant dès lors à mourir dans d'atroces souffrances... Les autorités représentées par la sénatrice, le président de région et la sous-préfète affublés de combinaisons anti-radiations passent en coup de vent leur rendre hommage et délivrer un message rassurant qui va donner lieu à une litanie d’interprétations, de discussions de comptoir et même de désinformations médiatiques. Tout est fait pour minimiser l’événement. Mais les trois veuves et un orphelin de père réclament la vérité sur les risques que représente la centrale. Prenant les choses en main, ils vont appeler à manifester contre le nucléaire et en faveur de la fermeture de la centrale. S’ils ne sont que quatre plus un "ami", la situation va pourtant très vite dégénérer...Veuves electriques p4Mon avis : Sur un sujet grave et tragique – le nucléaire et toutes les inquiétudes et/ou peurs qu’il suscite chez certain(e)s et le décès accidentel de trois techniciens – Relom nous entraîne dans une aventure qui devient rapidement plus légère, plutôt caricaturale et surtout pleine d’humour et d’espièglerie… même si derrière le rire transparaît la dénonciation de vérités parfois gênantes qu’il prend plaisir à tourner en dérision.
Comme la plupart des habitants de Chissouane, ses héroïnes rapidement devenues veuves sont naïves et niaises. Malgré tout, elles prennent vite les choses en main. Et même si elles sont maladroites, elles sont souvent efficaces – parfois par le plus grand des hasards – mais en tout cas toujours déterminées. Elles reçoivent même de l'aide… pas vraiment celle qu’elles espéraient, mais elle est là et elles vont devoir s'en accommoder.
C'est drôle et interpellant surtout quand les politiques en prennent largement pour leur grade et quand les médias eux aussi sont largement critiqués sur leur propension à transformer et manipuler les faits à leur guise, en les minimisant ou en les dramatisant à souhait comme cela les arrange. Pour preuve, cela n’ira pas toujours dans le sens que les veuves auraient souhaité.
Les situations sont très souvent rocambolesques et drôlissimes.
L’écriture se révèle très efficace pour aborder avec intelligence un sujet grave sur un ton amusant agrémenté d’une bonne dose de provoc. Veuves electriques p9Les dessins de Damien Geffroy vont exactement dans le même sens. Un trait plaisant, clair et dynamique.
Ses personnages ont des bouilles attachantes et il arrive à nous faire sourire sur des situations graves qui seraient insoutenables si on devait les vivre dans la réalité.
Une mise en pages agréable, des cases parfois très percutantes.
On se laisse entraîner dans cette aventure faite d’une succession toujours bien maîtrisée de scènes burlesques et drôles.
Les couleurs de Degreef sont réussies et appuient encore un peu plus la clarté du trait et donne du tonus, de l'énergie (pas nucléaire cette fois)  à l'album.

SDJuan

 

BD

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.