Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

JULIE DOOHAN

  • Par
  • Le 07/04/2020

Julie doohanTome 1 - Spirit of Bourbon
Scénario : Thierry CAILLETEAU
Dessin : Luc BRAHY
Couleurs : Simon CHAMPELOVIER
Dépot légal : Mars 2020
Editeur : 
Delcourt
ISBN : 978-2-7560-9494-6​
Nombre de planches : 48

Virginie, 1922. Ancien boxeur d’exception surnommé "scarecrow" (l’épouvantail), l’irlandais Doyle Doohan s’est reconverti en "bootlegger" (contrebandier d’alcool). Ce matin-là, il ne s’attendait pas à recevoir la visite des hommes d’un certain Mozza, de la mafia italienne de New York, qui s’est récemment installé dans la région. Mojo, son employé d’origine indienne qu’il considère comme son fils, part aussitôt chercher de l’aide auprès des autres irlandais. Mais il est déjà trop tard, Mojo entend des coups de feu et une forte explosion. Doyle vient d’être assassiné et sa grange détruite. Venue à Stanwood pour les obsèques, sa fille Julie qui vient de terminer son année universitaire, fait la connaissance d’une communauté qui a toujours apprécié son père car, grâce à lui, l’argent de la vente d’alcool a permis d’améliorer les conditions de vie de beaucoup de personnes. Elle retrouve même son ancien petit ami Woody devenu l’adjoint du Shérif. Rapidement, elle décide de reprendre l’activité de son père pour fournir les "speakeasies" (bars secrets) de M. Rourke mais avant toute chose elle veut venger la mort d’un père lâchement assassiné. Julie doohan plancheMon avis: Ce premier tome est une belle surprise. Thierry Cailletau n’y va pas par quatre chemins au point de nous donner l’impression qu’il s’agit d’un one shot. Et en effet les événements s’enchaînent rapidement et tout se met en place jusqu’à un dénouement que l’on découvre avec un certain étonnement. Ce n’est d’ailleurs pas plus mal à condition que le deuxième tome offre une suite à la hauteur peut-être en exploitant la rivalité avec les cousins de Julie. Sur le fond, l’histoire est le prétexte à nous montrer qu’au plan local nombreux sont ceux, y compris parmi les autorités, qui sont prêts à fermer les yeux sur des activités prohibées du moment qu’elles profitent à toute la communauté et combien ce genre de communauté peut se révéler inhospitalière et repliée sur soi. A suivre donc.Julie doohan planche autre Les dessins de Luc Brahy nous gâte en respectant bien les codes du western pour les décors et ambiances, chevaux, saloon, prison, colts et fusils et de nombreuses scènes d’action qui rythment l’intrigue. A noter également plusieurs belles voitures d’époque. Les couleurs de Champelovier rendent bien l'ambiance et offrent une belle énergie à l'ensemble.

SDJuan

 

chroniques BD

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.