Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SOLO 4

Solo 4Coup de coeur 1Tome 4 - Legatus
Scénario : Oscar Martín 
Dessin : Oscar Martín 
Couleurs : Oscar Martín 
Dépot légal : Janvier 2019
Editeur :
Delcourt 1
Collection : Contrebande
Nombre de planches : 76

Fils adoptif du défunt Solo qui l'a élevé et éduqué, Legatus se retrouve bien seul et livré à lui-même mais bien décidé à poursuivre sur la voie tracée par son père. Il doit d’abord commencer par parfaire son éducation dans ce monde hostile. C’est l’attitude pacifique et bienveillante d’une autre créature qui le suivait depuis un certain temps qui va l’inciter à aller au-devant d'autres âmes seules et perdues qui, tout comme lui, ne veulent pas tuer juste pour tuer et encore moins par pur plaisir, mais qui désirent venir en aide aux plus faibles et aux plus démunis et s'unir pour mieux se protéger en essayant de former une communauté. Tout au long du chemin, Legatus va progressivement s'entourer de nouveaux "adeptes" voyant en lui un sauveur. Des créatures de toutes races vont se joindre à lui, finissant par constituer une petite armée de disciples et de fidèles qui adhèrent et croient à son idéal d’apporter un peu de paix dans ce monde brutal et sans pitié où chacun doit perpétuellement chasser pour manger et tuer pour son territoire. Mais en faisant parler de lui, ce groupe commence à faire peur aux humains qui y voient un danger et une menace qui prennent de plus en plus d'ampleur. 

Solo 4 plancheMon avis: Nouveau personnage pour la série Solo. En effet le rat guerrier nous a quitté, cédant la place à son fils adoptif, le chien Legatus, pour ce premier tome du deuxième cycle de la série. Si Oscar Martín nous plonge une nouvelle fois dans son monde post-apocalyptique pour notre plus grand plaisir, on s’aperçoit vite qu’il met davantage l’accent sur les valeurs nobles qui anime ce nouveau venu. Les rebondissements s’enchaînent mais si l’aspect guerrier et violent du premier cycle demeure bien présent il l’est de manière un peu plus sous-jacente. Tout en se situant dans la lignée de son père adoptif, Legatus va s’efforcer de développer son désir de vivre autrement. Des groupes continuent de se former pour chasser et se défendre de manière plus efficace, mais d’autres, comme celui de Legatus, apparaissent pour essayer de changer le monde et de vivre en paix, en transmettant et en propageant au maximum un message de paix et d’amour. Si Legatus est vu par ses adeptes comme un messie, lui préfèrerait que chacun s'émancipe et aille propager la "bonne parole" à des êtres aspirant eux aussi à changer ce monde cannibale.

Solo 4 planchesLes dessins d'Oscar Martín sont toujours de très bonne facture et du plus bel effet. Il sait s’y prendre pour accrocher le lecteur. Le trait est clair, précis, énergique tant pour ses magnifiques décors apocalyptiques que pour les scènes d’action explosives bourrées de testostérone. Oscar Martín est à l’aise pour dessiner des personnages zoomorphes. D’ailleurs tous ses personnages, humains ou non, sont charismatiques à souhait, avec des visages exprimant toutes sortes d’émotions: tristesse, joie, violence, peur ou rage. Le découpage et les cadrages dans un style très cinématographique viennent renforcer l’énergie qui émane de son dessin. La mise en couleurs tout en dosage rend l’album visuellement très agréable. Sans aucun doute l’une des meilleures séries apocalyptiques qu'il m'ait été donné de lire. 

A noter la parution fin mars 2019 du premier tome de la série "Solo: chemins tracés", sur un scénario d’Oscar Martín et une illustration d’Álvaro Iglesias. 

SDJuan

 

BD chroniques auteurs.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !