Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Ulysse 1781

Ulysse 1781Tome 1 - Le Cyclope.
Scénariste: Xavier Dorison.
Dessinateur: Eric Hérenguel.
Coloriste: Sébastien Lamirand.
Editions: Delcourt. 
Dépot légal: Décembre 2014.

Histoire:

1781, Annapolis dans la colonie anglaise du Maryland. Depuis la fin de la guerre d’Indépendance et malgré la confusion qu’elle a pu créer, Ulysse McHendricks a enfin pris ses repères jusqu’à ce jour où il reçoit la visite de son fils Mack en plein combat, plus ou moins magouillé comme tous ceux auxquels il participe. Mack lui apprend que sa mère, qui est à la tête de la distillerie McHendricks, se trouve en grand danger et qu’elle a besoin de lui au plus vite à New Itakee car les Anglais viennent de débarquer et font régner la terreur sous les ordres du colonel Montrose. En compagnie de McClusky, du Doc, de son fils Mack et des Minutemen – membres des milices des treize colonies – Ulysse décide de rentrer à bord du Galion l’Achéron. Mais c’était sans compter avec un voyage de près de trois semaines en passant à travers plaines et forêts pour atteindre enfin l’eau. C’est lors de ce périple qu’ils vont subir l’attaque des indiens Iroquois. Au bord de la défaite et sur le point de succomber à la seconde salve indienne, ils fuient jusqu’à un étroit passage dans la falaise, seule issue qu’ils n’hésitent pas à emprunter. À leur grand étonnement, les Iroquois stoppent net leur charge. Ils ne les suivent pas. Pourquoi ont-ils l’air terrifié comme s’ils craignaient quelque chose de plus terrible que la mort ?

Ulysse 1781 planche 2

Mon avis :

Xavier Dorison (Asgard, Prophet, Long John Silver, W.E.S.T., etc.) n'en finit plus de nous surprendre et de nous émerveiller avec la parution quasi simultanée (à un mois près) d'Undertaker, en collaboration avec Ralph Meyer, et d’Ulysse 1781 avec Eric Hérenguel. De toute évidence, cet album devrait rapidement faire parler de lui. Nous voici plongés dans l'Amérique cruelle de l'après-guerre d'Indépendance mais aussi dans cette Amérique des légendes terrifiantes. Un récit haletant et fantastique dessiné par Eric Herenguel (Balade au bout du monde, Edward John Trelawnay, Krän, Lune d'Argent sur Providence, Nuit Safran, etc.) manifestement au top de sa forme. Combats à mains nues, courses effrénées, cavalcades à travers plaines et forêts, bref des scènes d'action à couper le souffle sur fond de drame familial et dans un contexte général mêlant faits historiques, mythes et légendes. Un menu bien chargé par conséquent mais savamment maîtrisé par Dorison au scénario, qui n’hésite pas à transposer la légende de l'Odyssée d'Homère dans l’Amérique de l’après-guerre d'Indépendance (Ulysse et son fils Télémaque/Mack progressant vers le domaine des dieux), et par Hérenguel dont le dessin fait parfois penser à ceux de Marini ou de Lauffray, des références en la matière, avec l’appui talentueux de Lamirand aux couleurs.

Ulysse 1781 planche

Coup de cœur chaudement recommandé.

BD chroniques auteurs.

  • 2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.