Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

CRUSADERS 1

Crusaders 1Tome 1 - La Colonne de fer
Scénario : Christophe Bec 
Dessin : Leno Carvalho
Couleurs : Massimo Travaglini et Vyacheslav Panarin 
Couverture : Bastien Grivet
Dépot légal : Mai 2019
Editeur :
Soleil
ISBN : 978-2-302-07640-2
Nombre de pages : 66

Un message alien est arrivé sur Titan, l’un des nombreux satellites de Saturne, là où les hommes ont installé une colonie humaine et minière. L'humanité a toujours cru à une vie extraterrestre, dans le cas présent extérieure à Titan, mais ce message dépasse tout entendement humain. Il aurait parcouru 32 milliards d’années-lumière avec des données précises pour un "rendez-vous", notamment les coordonnées d’une galaxie lointaine, patrie des "émanants", et les plans de construction de vaisseaux adaptés à un tel voyage témoignant d’une technologie très avancée. Rien que la puissance de propulsion devrait à elle seule liquéfier les passagers. Le défi sera relevé même si l’idée d’un piège n’est pas du tout écartée. Une armada de cinq vaisseaux est finalement mise sur pied et c’est au Major Natalia Tarkovski de prendre la tête de la mission à bord du vaisseau amiral, le Crusader 1.

Crusaders 1 planche 1Mon avis: Une épopée galactique comme Christophe Bec en a le secret. Un départ sur les chapeaux de roues avec des personnages au caractère fort dans une intrigue qui se met solidement en place. Beaucoup d’explications de la part de l’auteur pour cette entrée en matière et quelques retours en arrière pour mieux situer les faits et acteurs de cette nouvelle aventure spatiale. Voyage intergalactique, découverte d'une civilisation extraterrestre, surtout là où on ne l’attendait pas, le tout dans une ambiance de compétition, de respect à gagner et d'inimitiés. Le ton est donné.

Crusaders 1 planche double 1Crusaders 1 planche double 2

Dès les premières pages, Leno Carvhalo nous plonge dans l'espace, lieu qui n’est pas des plus apaisants, bien au contraire. Décors de type lunaire, vaisseaux spatiaux impressionnants, sauts dans l'espace, le tout fonctionne. En prime, quelques doubles pleines pages dont certaines (seulement) à couper le souffle. Une illustration globalement réussie qui bénéficie d’une agréable mise en couleurs de la part de Massimo Travaglini et Vyacheslav Panarin.

SDJuan

 

BD chroniques

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !