Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

LES BÂTISSEURS Tome 1 Viollet-Le-Duc

Viollet le ducTome 1 - Viollet-le-duc - L'homme qui ressuscita Notre-dame
Scénario : Salva RUBIO
Dessin : Eduardo OCAÑA
Couleurs : Mazi
Lettrage : Philémon CHAILLEUX
Dépot légal : avril 2022
Editeur : Delcourt
Grand format
ISBN : 978-2-413-03773-6
Nombre de pages : 62

Monument prestigieux, la cathédrale Notre-Dame a pourtant connu bien des vicissitudes. Dans les premières décennies du 19e siècle, elle sera même vouée à l’oubli, à l’abandon voire à la démolition vu son état de délabrement. Heureusement, Victor Hugo (dont le roman historique Notre-Dame de Paris paru en 1831 va la remettre sur le devant de la scène) est déterminé à sauver la cathédrale coûte que coûte. Il en discute avec Prosper Mérimée qui, outre la littérature, s’intéresse beaucoup à l’histoire. Ils sont tous deux résolus à sauver le monument parisien mais encore faut-il trouver l’homme de la situation et, surtout, batailler contre tous les opposants et détracteurs du style gothique jugé démodé et dépassé... Nommé inspecteur général des monuments historiques en 1834, Mérimée a bien quelqu’un en vue. Il faut agir vite car le gothique est en danger de mort partout en France. En 1838, à Narbonne, Eugène Viollet-le-Duc s’affaire sur le chantier de restauration de l’église. C’est son oncle, Étienne-Jean Delécluze, peintre et historien de l’art, qui lui a permis d’obtenir ce travail. Rentré chez lui à Paris, c’est son oncle, une nouvelle fois, qui va mettre Eugène en contact avec Mérimée, l’un de ses amis, qui a un emploi à lui proposer. Au cours de la rencontre, Mérimée qui a suivi les travaux d’Eugène depuis longtemps déjà, lui propose de diriger la restauration de l’église La Madeleine de Vézelay, joyau d’art roman et gothique qui, elle aussi, tombe en ruine. Eugène aura à sa disposition une équipe de tailleurs de pierres, des maîtres d’œuvre et des architectes. Mais avant toute chose, ils vont devoir convaincre ceux-là même qui haïssent le gothique et se déclarent prêts à détruire les monuments mais dont l’approbation est indispensable pour obtenir les financements nécessaires. C’est à une église de Vézelay en ruine et prête à s’écrouler qu’Eugène va faire face à partir de 1840. Un travail titanesque l’attend et sa carrière est en jeu avant même d’avoir débutée. Convaincu par cette restauration réussie qui frôle le miracle, Mérimée lui propose de restaurer Notre-Dame de Paris. Mais avant toute chose, il va devoir, s’il accepte, se mesurer à des architectes de renom comme Danjoy et Arveuf, en présentant un projet solide et moins coûteux. Rien n’est encore joué. Au final, sa détermination, sa persuasion, son amour du gothique vont être favorables à son projet et lui donner la victoire lors du concours. Avec l’architecte Jean-Baptiste Lassus et les sculpteurs Victor Geoffroy-Dechaume et Jean-Baptiste Millet qui partagent le même amour du gothique, Eugène Viollet-le-Duc peut se lancer dans le gigantesque projet de restauration de Notre-Dame. Vingt ans de sacrifices pour Viollet-le-Duc, dont le projet sera confronté à pas mal d’écueils et de difficultés, mais qui aura le bonheur de vivre la nouvelle consécration de la cathédrale le 31 mai 1864 par l’archevêque de Paris, Mgr Georges Darboy, cette date commémorant également le 8e centenaire de la cathédrale dont la première pierre fut posée en 1163.Viollet le duc planche 1Mon avis : Un scénario d’une grande richesse, certainement pas aisé à bâtir pour éviter l’écueil d’un récit trop lourd à digérer compte tenu de l’abondance d’éléments disponibles. On peut dire que Salva Rubio s’en sort très bien en allant à l’essentiel, en évitant un aspect trop pédagogique risquant de décourager certains lecteurs tout en soulignant les difficultés de tous ordres, y compris financier, rencontrées et surmontées, bref en rendant le récit attractif et plaisant à lire. Viollet le duc pageCôté dessin, Eduardo Ocaña a lui aussi réalisé un gros travail sur les décors vu le nombre de bâtiments évoqués sans oublier les innombrables chantiers de rénovation. Des décors très travaillés, avec un soin tout particulier apporté aux sculptures, à l’architecture, au travail de la pierre. Costumes, décors urbains, accessoires témoignent aussi d’un gros travail de recherche documentaire. La mise en page, les cadrages, les perspectives soulignent bien, là où il le faut, la nature titanesque des travaux.
Belle mise en couleurs de Mazi.Viollet le duc planches
Un premier tome prometteur pour cette série historique qui devrait séduire les passionnés d’architecture.
L’album est enrichi d’un dossier de 6 pages intitulé "Objectif : Sauver Notre-Dame... À nouveau !" écrit par Salva Rubio évoquant les nombreuses autres restaurations dues à Viollet-le-Duc et, bien sûr, le terrible incendie de 2019.

SDJuan

 

BD

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !