Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

DEFENDERS

DefendersTome 1 : Les Diamants sont éternels
Scénario : Brian M. Bendis
Dessin : David Marquez
Couleurs : Justin Ponsor
Dépot légal : 28 février 2018
Editeur : Panini Comics
Collection : 100% Marvel
Nombre de planches : 128

Il y a du rififi à prévoir dans l’univers du crime organisé car Willis Stryke, alias Diamondback, un super criminel censé être mort, est réapparu et cherche à prendre la place du caïd Fisk qui régnait sur New-York et notamment Hell's Kitchen. Il décide de rassembler tous les parrains et autres barons de la pègre locale afin qu'ils travaillent ensemble mais aussi pour leur offrir sa protection et leur garantir des gains colossaux. Cette arrivée n'est pas du goût de tous, à commencer par les super-héros urbains, ceux que l’on nomme "Héros à louer" – Iron Fist et Luke Cage mais aussi Daredevil – qui veulent nettoyer le quartier et qui le font savoir de manière expéditive en faisant une apparition musclée pendant cette réunion. Furieux de leur ingérence dans ses affaires, Willis Stryke, ancien pote de Luke Cage devenu plus tard son ennemi, est bien décidé à montrer à ces justiciers qu'ils vont devoir faire face à de terribles représailles. Et d’ailleurs, celles-ci ne vont pas se faire attendre. Rendant visite à Jessica Jones sous un faux nom, il n’hésite pas à lui tirer dessus et lui mettre plusieurs balles dans le ventre. Puis il envoie une roquette sur Luke Cage, il lance une voiture en feu en direction d’Iron Fist et enfin provoque une explosion devant le tribunal d’où sort Matt Murdock. Mais une super-vilaine/héroïne, ex-petite amie de Spider-Man, fait également sa réapparition. Quel rôle la Chatte Noire va-t-elle jouer dans cet imbroglio, baronne de la pègre, ce qu'elle semble être devenue, ou alliée de justiciers en bien mauvaise posture ?

Defenders plancheMon avis: Cela faisait longtemps que je n'avais plus lu un récit aussi  fort chez Marvel et, qui plus est, mettant en scène nos "héros à louer" Iron Fist et Luke "Power Man" Cage. La place abandonnée par Fisk ne sera donc pas restée vide longtemps. C'est un Diamondback hyperviolent qui nous revient de l'autre monde, bien en chair et en os. Assez puissant pour mettre une bonne dérouillée à nos super-héros urbains et embarquer une Chatte Noire qui essaye du mieux qu'elle peut de se sortir de cette voie de garage qui semble se refermer plus vite que prévu. 

C’est le beau succès rencontré par les séries télévisées Punisher, Daredevil, Luke Cage ou Defenders produites par Netflix qui a incité Marvel à publier une nouvelle série. Loin des Défenseurs de la première époque (Silver Surfer, Dr Strange, Hulk, Namor rejoints par Iceberg, Angel, etc.), on retrouve dans cette nouvelle mouture Jessica Jones, son mari Luke Cage, Iron Fist et, bien sûr, Daredevil. Au scénario, Brian M. Bendis nous offre une aventure solide et très plaisante. Ayant l’habitude de gérer des équipes et, dans le cas présent, une équipe composée de personnages qu'il a créés comme Jessica Jones ou déjà scénarisés, il est à l’aise pour nous proposer un récit plutôt spectaculaire, plein d’action et de rebondissements.

Les dessins de David Marquez sont tout simplement bluffants, dynamiques et bourrés d'énergie. Il multiplie les plans et cadrages dignes des meilleurs films d'action et réussit à bien mettre en valeur les personnages. La force à l’état pur est naturellement présente mais Iron Fist donne vraiment l'impression d'être un maître en arts martiaux (ce qui lui faisait défaut depuis quelque temps déjà).

Ces Défenseurs (Defenders) version Bendis-Marquez 2018 sont une belle surprise. Le premier tome est plutôt sympathique mais ce bon résultat devra encore être confirmé. 

SDJuan

 

BD chroniques auteurs. comics Super-héros

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !