Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

COMÈS, D'OMBRE ET DE SILENCE

Comes d ombre et de silenceCoup de coeurTextes : Thierry BELLEFROID & COMÈS
Dessin : COMÈS
Couleurs : COMÈS
Dépot légal : Septembre 2020
Editeur : 
Ob 7f2d3c casterman2
ISBN : 978-2-203-18379-7
Nombre de pages : 144

C’est à l’un des plus grands spécialistes de bande dessinée en Belgique, Thierry Bellefroy, actuellement co-commissaire avec Éric Dubois de l’exposition "Comès d’Ombre et de Silence" qu’ils ont conçue à la demande de la Fondation Roi Baudouin qui gère le patrimoine artistique de l’auteur (exposition visible au musée BELvue à Bruxelles jusqu’au 3 janvier 2021), que nous devons cette superbe monographie de Didier COMÈS qui rend hommage à l’un des auteurs majeurs de la bande dessinée belge, maître en particulier du noir et blanc et du fantastique.ComesDieter Herman Comès, plus connu sous le nom de Comès, est né le 11 février 1942 à Sourbrodt, un petit village près de Liège alors annexé au IIIe Reich. Son père germanophone sera même enrôlé dans l'armée allemande. Dieter qui vit avec sa mère francophone francise son prénom en Didier après la Libération. Né gaucher, l’école le force à écrire de la main droite mais il continue et continuera à dessiner de la main gauche. Son diplôme de dessinateur industriel en poche, Comès ne sait pas encore s'il veut se lancer dans la BD ou la musique en particulier le jazz, sa passion. Il fera les deux en parallèle. Bien qu’ami avec Hugo Pratt, c'est sa rencontre avec René Hausman qui va indirectement l’orienter sur la voie de la BD. À partir de 1969, il commence sa carrière de dessinateur pour le journal Le Soir, puis travaille dans divers magazines et revues dédiés à la jeunesse. Mais c'est avec sa première BD de science-fiction racontant les aventures d’Ergün l’Errant pour le magazine Pilote en 1973 [dont la suite sera publiée dans la revue (À Suivre) en 1980] qu'il s’épanouit vraiment. S’il apprécie particulièrement ce genre, cela ne l'empêchera pas plus tard d'aborder d’autres thèmes comme la nature, la ruralité, le social ou même la sorcellerie qui animeront ses œuvres majeures en particulier Silence publié à partir de 1979 dans la revue (À Suivre), L’Ombre du Corbeau (1981), La Belette (1983), Eva (1985), L’Arbre-cœur (1988) … Didier Comès nous a quittés en mars 2013 à l’âge de 70 ans.Comes silenceÀ travers les nombreuses illustrations de l’album, on découvre sa maîtrise du trait, un trait fort, incisif et précis, souligné par un encrage puissant laissant une large place aux ombres mais aussi aux silences (parfois prolongés sur plusieurs pages dépourvues de textes dans ses albums comme pour accentuer l’atmosphère pesante des situations). On notera aussi sa grande maîtrise de la couleur même si son talent se révèle surtout grâce au noir et blanc. Si pour créer ce qui deviendra son univers, Comès a puisé ses influences dans les romans américains comme ceux d'Edgar Rice Burroughs ou dans les comics d'horreur sans oublier le style graphique d’auteurs français comme Philippe Druillet ou Jean-Claude Mézières, il trouvera vite ses marques.Comes d ombre et de silence IlluCet ouvrage, également catalogue de l’exposition du musée BELvue, enrichi des témoignages de personnes ayant connu l’auteur, notamment Hughes Hausman, le fils du dessinateur René Hausman, Benoît Peeters, François Schuiten ou Christophe Chabouté, nous entraîne à la découverte de l’univers foisonnant et passionnant de Didier Comès. On comprend mieux son parcours, ses doutes, ses envies, ses rencontres et finalement ses choix et ses passions. Une lecture accessible, richement documentée et illustrée.Comes d ombre et de silence dessin

Un très beau livre de 144 pages pour découvrir l’un des auteurs majeurs de la bande dessinée belge.Come s belvue

SDJuan

auteurs. chroniques

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.