Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BATMAN Detective Comics 2

Batman detective comicsTome 2 . Le Syndicat des victimes
Scénario : Margueritte Bennett et James Tynion IV
Dessin : Ben Oliver, Al Barrionuevo, Szymon Kudranski, Carmen Carnero, Alvaro Martínez, Eddy Barrows, 
Couleurs : Hi-Fi, Ben Oliver, Brad Anderson, Gabe Eltaeb et Lucas Adriano
Encrage : Paul Fernandez, Ben Oliver, Szymon Kudranski, Scott Hanna, Al Barrionuevo, Eber et Julio Ferreira, 
Couverture : Jason Fabok, et Brad Anderson
Dépot légal : Le 12 janvier 2018
Achev. impr. : décembre 2017
Editeur : Urban Comics
Collection : DC Rebirth
Planches :158

Une nouvelle équipe a vu le jour, créée à l’initiative de Batman et entraînée par Batwoman, sa cousine Kate Kane dans la vie privée. Beaucoup parmi les membres et co-équipiers de Batman se posent des questions depuis l’attaque des monstres et depuis qu’ils ont vu Red Robin disparaître considérant, à commencer d'ailleurs par Batman, qu'il est sans doute mort. Ils redoutent surtout que le venin monstrogène crée d’autres monstres et s’interrogent sur les chances de réussite d’une telle équipe et sur ses motivations puisque la plupart de ses membres sont des filles de super-vilains – Batwoman, Spoiler ou Orphan – ou d'anciens criminels comme Gueule d'Argile. L’arrivée du "Syndicat des Victimes", un groupe aux pouvoirs extraordinaires pouvant battre cette nouvelle Bat-équipe ne va pas faciliter les choses surtout lorsque ce Syndicat demande à Batman de retirer son masque et de prendre sa retraite. A leurs yeux, c’est la présence de Batman à Gotham qui est la cause principale des malheurs qui s'y produisent et qui fait que les super-vilains y prolifèrent en causant beaucoup de victimes collatérales. Sans l’aide de Red Robin, Batman et Batwoman se demandent s'ils vont réussir à contrecarrer l’action de ce Syndicat alors même qu’il a réussi à semer le doute au sein de la nouvelle Bat-équipe.

La seconde partie de l’album est un retour aux sources, aux origines du personnage qu’est devenu aujourd’hui Batwoman. Kate Kane se destinait à une carrière au sein de l'armée jusqu'à ce que ses supérieurs découvrent son homosexualité et la remercient. Après cet échec, elle sera prise en main par son père, Jacob Kane, qui va l’entraîner aussi durement qu'à l'armée dans le but d’en faire "Colonie Prime", le premier membre d’une organisation militaire étudiant le mode opératoire de Batman et opérant à Gotham City. Mais elle préférera étudier seule Batman et se rapprocher de sa méthode de combat contre les criminels de Gotham. Elle découvrira par la suite qu'il n'est autre que son cousin Bruce Wayne. Aujourd'hui, elle va devoir affronter celui qui a endossé le rôle de Colonie Prime. Son père, désormais en prison, va lui proposer un deal qu'elle ne pourra refuser. Mais comment faire confiance à un père devenu criminel ?

Batman detective comics 2 planche

Mon avis: Batman et ses partenaires ne sont pas les bienvenus aux yeux du Syndicat des Victimes et le trouble s'insinue lorsque ce dernier explique qu’il n’y aurait pas ou peu de victimes collatérales s’il n’y avait pas de super-héros. La nouvelle équipe constituée par Batman et entrainée par Batwoman acquiert toute sa puissance et sa crédibilité dans ce second tome de Batman Détective Comics. Il faut dire que les personnages sont ceux de séries – Batman Eternal et Batman & Robin Eternal – pilotées par le même scénariste. Il a donc tout loisir de les diriger comme il l’entend et cela se ressent. Il joue de leurs états d'âme, de leurs doutes, de leurs interrogations sur leur maintien ou non dans une équipe de prime à bord improbable mais qui parviendra à se forger une identité et une raison d’être sauf pour l’un de ses membres qui décidera de la quitter. On notera surtout l’omniprésence de la violence dans les séries Batman avec des ennemis de plus en plus agressifs et n’hésitant plus à tuer, ce qui d’un certain point de vue justifie pleinement l’appellation "super-vilains". Coté dessin, c’est selon le goût de chacun. Pour ma part, je n’y vois que du bon. Pour les épisodes du Syndicat des Victimes, Eddy Barrows, Alvaro Martinez, Al Barrionuevo et Carmen Carnero nous offrent un travail de qualité donnant un très beau résultat globalement cohérent tant sur les personnages que les décors. Les héros sont  charismatiques, expressifs, leurs mouvements clairs et fluides, les décors d’arrière-plan soignés et bien fournis, les scènes d'actions superbes avec des cadrages dynamiques. L’encrage réalisé par Raul Fernandez, Eber Ferreira (finitions Julio Ferreira) et Al Barrionuevo est également à la hauteur. Les couleurs soulignent le travail des artistes, leur donnant de la profondeur et jouant également avec la lumière.

Dans la seconde partie de cet album, consacrée aux origines de Batwoman, on prend plaisir à retrouver cette héroïne souvent considérée comme mystérieuse. Pour cet épisode, James Tynion IV est rejoint par Marguerite Bennett au scénario. Tous deux connaissent bien le personnage sur lequel ils ont déjà travaillé ensemble. Ils donnent de la profondeur à Kate Kane, n’hésitant pas à rapprocher les Bat-cousins Bruce et Kate, et nous apportent des précisions sur la nature des relations entre Kate et son père et du même coup sur les origines de "Colonie Prime". Sur cet épisode, les illustrations de Ben Oliver s'apparentent davantage à de la peinture alternant les tons chauds et froids et agrémentée de beaux jeux de lumière.

Un très bel album vivement recommandé à tous les amateurs de Batman.

SDJuan

 

BD chroniques auteurs. auteurs. Batman comics Super-héros

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.