Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

L'Or

L orIssaïas ou le colibri.
Scénariste: Piatzszek, Stéphane.
Dessinateur, colriste: Bihel, Frédéric.
Editions: Futuropolis. 
Dépot légal: Septembre 2014.

Histoire:

Issaïas Silva et son oncle sont venus gagner leur vie en Guyane, travaillant chaque jour du côté français mais rentrant dormir chaque soir au Surinam. Ils cherchent de l’or pour le compte d’un certain Marechal et sa fille Lucy, leurs patrons, en échange d’un maigre salaire de 200 francs par jour, un peu plus s’ils trouvent beaucoup d'or. Comme Issaïas, beaucoup de travailleurs sont venus dans l’idée de repartir une fois amassée une belle petite somme. Mais aucun n’est reparti et ils sont tous là depuis bien longtemps déjà. Soupé, le contremaître est un homme plutôt dur dont il faut se méfier. Rien ne lui échappe et il est déterminé à faire respecter l'ordre. Un jour, Issaïas, qui s’est blessé au travail, vient voir Agathe, le docteur du village, également sa seule alliée avec le vieux fou qui vit dans la forêt. C’est pendant sa visite que surgissent au camp les "pistoleros", des bandits qui n’hésitent pas à tirer sur tout ce qui bouge pour dévaliser et piller l’or amassé. C'est à ce moment là que l'oncle d’Issaïas, profitant du désordre provoqué par l’attaque, ne trouve rien de mieux à faire que de dérober 5 kg d'or. Accompagné d’Issaïas, qu’il est venu récupérer chez Agathe, ils prennent rapidement la fuite mais Soupé et ses hommes se sont déjà lancés à leur poursuite quasi certains de les rattraper.

L or 1 planche

Mon avis:

Le récit se présente comme un beau témoignage sur l’univers de ces pauvres bougres devenus chercheurs d'or pour le compte de patrons peu honnêtes au prix d’un travail incessant pour remuer et laver la terre et les pierres dans les cours d'eau et parfois au prix de la vie. Ce premier tome d'une mini-série prévue en six albums mettant chacun en scène un personnage différent nous secoue du début à la fin. La suite est donc attendue avec impatience. Bihel illustre bien l'atmosphère de ces camps de travail quasi forcé placés sous haute surveillance. Les couleurs, la jungle et les personnages sont superbement rendus. Un petit regret toutefois car la dureté du travail semble évoquée brièvement, mais ceci est peut-être voulu puisque nos deux héros, Issaïas Silva et son oncle, vont séjourner peu de temps sur place.

BD chroniques auteurs.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !