Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

UN HOMME QUI PASSE

Un homme qui passeScénario : Denis LAPIÈRE
Dessin : DANY
Couleurs : DANY
Dépot légal : Mars 2020
Editeur : 
Dupuis 1
Collection : Air Libre
ISBN : 979-10-34732-12-8​

Nombre de pages : 64

Îles Chausey. En pleine tempête, Paul s’avance sur la plage revolver en main, bien décidé à en finir avec la vie. Soudain, son attention est attirée par une fusée de détresse. Paul comprend vite que si le bateau en perdition s’approche trop près, ce sera la catastrophe car il connaît parfaitement ce rivage et ses rochers près de chez lui. Il rentre s’équiper et embarque sur son canot à moteur pour donner un coup de main. Très vite, il entend les cris d’une femme et se précipite pour la secourir. Tous deux réussissent à s’en tirer sains et saufs. Paul invite la rescapée chez lui pour qu’elle se change et se remette de ses émotions. Elle lui confie s’appeler Kristen et être venue à la demande de son éditeur car Paul, reporter-photographe, était censé livrer la maquette de son nouveau livre photo, un livre différent, plus intime, "le journal d'une vie d'aventures amoureuses" selon les propres mots de l'artiste. En découvrant un pan de mur entièrement couvert de photos de femmes séduisantes Kristen va découvrir la véritable nature de Paul… pour le meilleur et pour le pire.Un homme qui passe page 8Mon avis: L’originalité du scénario est de nous présenter, une fois passé l’épisode mouvementé du sauvetage, deux points de vue complètement différents sur les relations homme/femme dans le cadre d’un huis clos plutôt agité, l’un considérant la séduction comme libre et l’autre ayant un avis plutôt opposé mais sans connotation féministe marquée. Ce tiraillement constant entre les deux points de vue est véritablement la marque de cet album et va nous mener vers un dénouement inattendu et surprenant, en particulier en ce qui concerne le personnage de Kristen. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le scénario ne surfe pas sur la vague des mouvements anti harcèlement nés après #MeToo car il est resté très longtemps dans un tiroir de Denis Lapière (son 150è scénario) et quasiment réservé à Dany pour la mise en images. C’est donc chose faite aujourd’hui. On ne peut d’ailleurs s’empêcher de faire un certain rapprochement avec l’auteur Dany, car lui-même est un grand séducteur, amoureux des femmes, mais aussi par les voyages et les époques évoquées, tant la ressemblance avec le héros de la BD est frappante. Un homme qui passe page 9L’illustration de couverture montrant des flots tumultueux venant s’écraser sur les rochers représente bien l’ambiance de l’album et l’état psychologique du héros qui s’en prend plein la figure. ​Dany renoue pour ce one shot avec un dessin réaliste en couleurs directes qui témoigne largement de son talent tant pour les extérieurs maritimes de l’île, les divers paysages liés à l’évocation du passé que pour les décors intérieurs mais, et surtout, pour les multiples conquêtes féminines évoquées par Paul. Et là, il se distingue vraiment. Un one shot surprenant qui nous permet de retrouver avec plaisir le Dany dans un style qui lui réussit si bien. 

SDJuan

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.