Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

LUMINARY

LuminrayCoup de coeur 1Tome 1 - Canicule
Scénario : Luc Brunschwig
Dessin : Stéphane Perger
Couleurs : Stéphane Perger
Dépot légal : mai 2019
Editeur :
Editions glenat logo
ISBN : 978-2-344-02554-3
Nombre de pages : 144

À Pittsboro, dans le sud des États-Unis, la chaleur est à son comble en ce mois de juillet 1977. Cela fait trente ans qu'on n'avait plus connu de telles températures. Billy Swan, un jeune afro-américain chargé de s’occuper des animaux d’un cirque se rend vite compte que la tigresse risque de mourir alors qu’elle est sur le point de mettre bas. Contre l'avis de tous, Billy se faufile dans la cage sous les yeux ébahis de ses collègues pour aider l’animal, sauvant du même coup les deux félins, la mère et son petit. Le jeune Billy semble capable de communiquer avec les animaux, ce qui ne plaît vraiment pas à tout le monde, c'est le moins que l'on puisse dire. Dans le même temps à New York, qui suffoque également sous la chaleur, une gigantesque explosion d'énergie vient de se produire. Les effets de cet éclair aveuglant sont dévastateurs en plein centre de Manhattan. Étrangement, au cœur même du sinistre, on retrouve un homme nu et recroquevillé dans la clinique où il avait été admis quelques semaines plus tôt. Personne ne peut expliquer comment Darby McKinley a pu survivre à une telle explosion. Quand un drôle d'insecte semble vouloir lui venir en aide, et même s'il ne comprend pas bien comment il réussit à communiquer avec lui, Darby sent aussitôt qu'il doit le suivre s’il veut sauver sa peau.

Luminary plancheMon avis: Avec Luminary, Luc Brunschwig rend hommage au personnage de Photonik, ce jeune homme solitaire, bossu, plutôt complexé, créé par Cyro Tota pour les éditions Lug et dont les aventures ont été publiées dans les magazines Mustang puis Spidey dans les années 80. Mais loin de se limiter à un remake, Luc Brunschwig utilise habilement tout le potentiel de ces personnages pour donner aux protagonistes de sa nouvelle série un côté très humain. Il leur donne de la profondeur en développant leur personnalité, les rend vivants, il en joue, se fait plaisir et on le ressent très vite. Derrière l’hommage, Luc Brunschwig va bien plus loin, adaptant et transformant ce dont il a besoin pour bâtir une histoire forte et captivante. Les intrigues parallèles donnent le ton tout en se complétant. Les flashes-back habilement proposés dans des tons différents apportent encore de la consistance à un récit dense mais toujours lisible si bien que l'histoire se déroule aisément et nous happe sans plus nous lâcher.

Luminary planche 3Au dessin, Stéphane Perger, qui n'en est pas à son premier coup d'essai en comics puisqu'il a également travaillé pour le marché américain, restitue parfaitement l’énergie que dégagent non seulement le récit mais surtout cet être de lumière. Sous son trait précis et expressif, tous les personnages deviennent charismatiques, chargés d’émotions fortes. Ajoutons de très beaux décors, un découpage dynamique, et une mise en couleur directe sur des planches pleines de luminosité. 

Une série flirtant avec les super-héros dont ce premier tome augure bien de la suite connaissant le talent de ses auteurs.

Luminary bandeA noter en fin de volume un dossier de 11 pages (interviews de Luc Brunschwig et Stéphane Perger ainsi qu'une postface de Luc Brunschwig), le tout illustré de dessins, croquis et photos.

SDJuan

 

BD chroniques comics

  • 2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.