Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Les Voies du Seigneur

Voies du seigneur 4Tome 4 1492 - Eden.

Scénariste : Fabrice David et Grégory Lassablière.
Illustrateur : Jaime Calderón.
Coloriste : Romain Lubière.
Editeur: Soleil.
Dépot légal: Avril 2016

Histoire:

Cristóbal Colón ou Christophe Colomb a miraculeusement récupéré la célèbre et si convoitée Carte de Vinland lors de l’assassinat d'Almeida en Irlande en 1477. Cette carte aurait été établie cinq siècles plus tôt au temps des Vikings par leur chef Erik Le Rouge en personne. Colomb n'en peut plus d'attendre et surtout de devoir quémander auprès des souverains européens leur approbation et des moyens pour se lancer en mer Océane afin d’y tracer une nouvelle route vers les Indes et ses richesses. L’espoir renaît lorsque malgré un refus officiel le roi Jean II du Portugal lui vient discrètement en aide en lui ouvrant des portes vers l'Espagne. Mais là encore, la reine Isabelle 1re de Castille que Colomb a pu rencontrer personnellement va le faire languir au point de le rendre de plus en plus nerveux et irritable. C’est à ce moment qu’il découvre les véritables raisons de l’opposition à son projet, lorsque la Commission épiscopale dirigée par l'évêque Talavera sous les ordres du grand inquisiteur Torquemada lui oppose un refus formel. Pour l’Église en effet, une telle expédition constitue un blasphème car les mers inconnues aux confins du monde sont le repère des démons et des monstres et il ne faudrait surtout pas qu’une expédition démontre le contraire. Colomb est alors arrêté et emprisonné. Ce n'est qu'après être passé dans les geôles de l'Inquisition et après la reconquête de l'Espagne sur les Maures en 1492 à Grenade que Santangel propose à Isabelle d'encourager le projet de Colomb. L’expédition ne coûterait rien à la couronne d’Espagne ni aux richesses récemment reprises aux Maures mais pourrait au contraire permettre d’en récupérer de nouvelles en grande quantité depuis les "Indes". Le voyage peut enfin commencer.

Voies du seigneur t4 planche 1

Mon avis: Il est difficile de retracer des événements historiques aussi complexes et denses en un seul tome et pourtant Fabrice David et Grégory Lassablière non seulement relèvent le défi haut la main en dépit des moyens limités à leur disposition – un album de seulement 56 pages – mais parviennent, malgré un léger ralentissement en fin d'album, à rendre le récit captivant et passionnant et très dynamique.

Voies du seigneur 4 planche 6

L’énergie qui se dégage de l’album résulte aussi en grande partie du travail exceptionnel accompli par Jaime Calderón qui compose des cases époustouflantes de réalisme et ce jusque dans les moindres détails qu’il s’agisse des visages des personnages, des costumes, des paysages, des navires, etc. Un plaisir visuel rarement atteint. Il est dommage que sur certaines scènes à contre-jour ou se déroulant dans l’ombre ou plongées dans la moindre obscurité, son travail soit une nouvelle fois écrasé par les couleurs trop sombres, ce qui n’est pas le cas en revanche des nombreuses scènes à l'extérieur en pleine lumière. Sans doute un mauvais étalonnage lors du passage à l’impression. Mais fort heureusement l'ensemble demeure de très bonne qualité et j’en suis sûr attirera de nombreux lecteurs à (re)découvrir ce pan d'histoire plus que passionnant. A lire absolument.

A noter: chaque album peut-être lu séparément.

SDJ

 

auteurs. chroniques BD

  • 4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.