Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

JOUR J 42

Jour j 42Tome 42 : Le Grand Secret 1/3
Scénario : Fred BLANCHARD, Fred DUVAL & Jean-Pierre PECAUD
Dessin : BRADA
Couleurs : Jean-Paul FERNANDEZ
Couverture : Nicolas SINER & Fred BLANCHARD
Dépot légal : Octobre 2020
Editeur :
Delcourt
Collection : Neopolis
ISBN : 978-2-413-02393-7
Nombre de pages : 56

Succédant à Churchill, le nouveau Premier ministre anglais a demandé un armistice à Hitler, reconnaissant de facto la défaite de l’Angleterre et la supériorité allemande. À sa demande, une conférence doit avoir lieu aux États-Unis pour négocier un accord de paix en Europe. À New York justement, Mary et ses collègues travaillent au Bureau 103, installé dans un immeuble du quartier de Bowery. Ce service a été créé par le président américain pour enquêter sur la situation dans les pays européens occupés par l’Allemagne nazie et en particulier sur le cas des Juifs. Réfugié à Moscou, un général français nommé Charles de Gaulle vient de leur faire transmettre un document contenant des photographies aériennes prises en Pologne près du village de Chelmno. On peut y voir des bâtiments en cours de construction dans une sorte de casernement. Il pourrait bien s’agir d’un camp de prisonniers pour les Juifs. Mais faute d’éléments probants, Mary doit encore rencontrer ses contacts français afin d’en savoir plus. En partant le soir, elle sent qu’elle est suivie mais sans plus s’inquiéter. En fait, l’homme qu’elle a pris pour un agent du FBI l’attendait depuis pas mal de temps pour lui remettre une clé de consigne. À peine l’a-t-il remise que des hommes armés du SD, le service de renseignement de la SS dirigé par Reinhard Heydrich, se dirigent vers eux. Mary et l’homme mystérieux prennent la fuite mais ce dernier est rapidement abattu. Quant à Mary, elle réussit à rejoindre l’immeuble de Bowery et ses collègues du Bureau 103 pour établir un plan d’action… mais les choses vont très vite se gâter.Jour j 42 planche 1Mon avis : Respectant la marque de fabrique de la série Jour J, le trio de scénaristes, Blanchard, Duval et Pécau, nous entraîne dans une nouvelle uchronie, cette fois prévue en trois tomes. La tension est présente dès les premières pages de cette histoire rigoureusement écrite à partir de faits historiques habilement détournés. On est happé par la vision d’une Europe fragilisée par une Angleterre qui jette l’éponge, laissant l’Allemagne nazie organiser une Conférence de paix qui va assoir encore un peu plus son pouvoir. Un récit captivant, des scènes rythmées par des rebondissements inattendus, un suspense maintenu jusqu’à la fin de l’épisode et annonçant clairement une suite prometteuse. France et USA se sont alliés pour élucider le mystère planant sur le sort des Juifs. Et la guerre semble loin d’être achevée, surtout si l’Amérique entre dans le conflit. Jour J m’a toujours fait penser à une collection Marvel régulièrement publiée de 1977 à 1984 puis épisodiquement jusqu’en 2015. J’ai toujours apprécié cette vision des auteurs de comics qui laissaient libre cours à leur imagination sous le titre "What if…?" (Et si ? en français). Ici aussi on évolue dans des mondes alternatifs nous décrivant dans le détail ce qui se serait passé si des personnages cruciaux de notre histoire avaient choisi une autre voie, si des événements avaient évolué d’une manière différente, en découvrant ce que ce passé alternatif aurait modifié dans notre présent.Jour j 42 planchesLe dessinateur serbe Miroljub Milutinovic Brada qui a dû faire pas mal de recherches pour se documenter, illustre cet épisode de manière agréable en nous proposant de nombreux décors d’époque réalisés avec soin, New York et ses quartiers, ses immeubles et ses ponts si typiques, mais aussi Stockholm ou Barcelone et sa célèbre Sagrada Familia. Les personnages particulièrement nombreux sont facilement identifiables, un plus pour la compréhension du récit. Ajoutons une mise en page classique et efficace et des couleurs de Jean-Pierre Fernandez restituant bien les différentes ambiances du récit. Sans oublier l'impressionnante couverture de Nicolas Siner et Fred Blanchard

SDJuan

 

BD chroniques

  • 2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.