Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SANGRE

Sangre 2Tome 1: Sangre la survivante.

Scénario : Christophe Arleston.
Dessin : Adrien Floch.
Couleurs : Claude Guth.
Designs : Fred Blanchard.
Editeur: Soleil.
Dépot légal: Octobre 2016.

Histoire:

Sangre planche

Sangre revient de loin. Jusqu'à l'âge de 7 ans, elle menait une vie heureuse auprès de sa famille et de ses amis jusqu'à ce jour maudit où des Écumeurs, autrement dit des pirates véritables tueurs nés chevauchant des monstres ailés redoutables, ont massacré son père, et ses amis et capturé sa mère sous ses yeux. Même son frère y a perdu la vie alors qui tentait de fuir avec elle à bord de leur caravane volante. En pleine mer, à deux doigts de la mort, Sangre a été repêchée de justesse et sauvée par Dame Ydrelène, puis menée à Ovraches, principale cité marchande du continent sud de Cahagne, trouvant refuge auprès des Dames Immaculées du Magister d'ELM. Mais en l’absence de Dame Ydrelène, Sangre est vite devenue le souffre-douleur de ses camarades, sans cesse rejetée au point d’être contrainte et forcée de quitter le Magister quelques mois plus tard. A sa sortie, elle retrouve Loup qui a bien grandi. Ensemble, ils vont réussir à se débrouiller, d'autant que Sangre possède le don de figer le temps pendant quelques secondes. Mais aujourd'hui, elle n'a plus qu'une idée en tête, se venger des monstres qui ont tué sa famille et capturé sa mère.

Sangre planche suite

Mon avis : Arleston nous a habitué à davantage d'humour, à des filles aux formes affriolantes, en somme à de l'Heroic Fantasy marquée par le délire et la "fantaisie". Cette fois le sujet s'y prête beaucoup moins vu le drame qui se déroule sous nos yeux. Mais passé ce moment de surprise, l’album capte notre attention et la sauce prend. J'ai immédiatement accroché à cette aventure et j'attends avec impatience de connaître le sort que Sangre va réserver à chaque assassin, de voir comment notre héroïne assoiffée de vengeance va traiter chacun de ces Ecumeurs.

Sangre bande

Le dessin de Floch est toujours aussi agréable à l’œil, un dessin au trait fin, clair et détaillé, aux décors fournis et aérés, un dessin plein d’énergie mais très fluide facilitant la lecture. Les couleurs de Paul Guth sont de toute beauté, comme d'habitude, faisant preuve d’un savoir-faire indéniable pour le mettre en valeur. Une belle équipe pour un récit assurément promis à un bel avenir.

 

auteurs. BD chroniques

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.