Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Sara Lone 1 Pinky Princess

SaraSara Lone ,Tome 1: Pinky Princess par Arnoux et Morancho chez Sandawe.

Batifolant sur la plage tels deux tourtereaux, un couple tombe sur une tête d’homme posée sur le sable. En la voyant ainsi posée, on aurait pu croire que le corps était enseveli en dessous mais la découverte est encore plus sinistre. La tête est seulement posée sur le reste du corps enseveli. Identifié, il s’agit du vieux Santa, patron d'une pêcherie de crevettes du golfe du Mexique. C'est l'inspecteur Curtis qui est chargé d'annoncer le meurtre sauvage de son père à Joy Carruthers, sa fille unique, qui travaille au Blue Parrot sous le nom de Sara Furlong alias "Sara Lone". Joy ne lui connaissait pas d'ennemis et ses seuls amis étaient ses frères d'armes Jobart Louie et Cal Spiterri depuis le débarquement d’Omaha Beach en juin 1944. La vie de Sara en revanche est moins paisible. Lors d'une tentative de viol, elle assomme son patron, un dénommé Lemount, qui tombe au sol évanoui. Voyant le coffre-fort ouvert, elle décide de se rembourser les mois qu’il lui doit et emporte une boîte de cigares en estimant ne plus rien lui devoir. Profitant de la situation, Dorée, la favorite de Lemount, s’empare du reste de l'argent sans s’apercevoir qu’il a repris ses esprits et l’a reconnue. Elle l’achève aussitôt sans scrupules, allant même jusqu’à maquiller le meutre en faisant croire que Lemount dans un dernier geste instinctif désigne en écrivant avec son sang Sara L… comme étant sa meurtrière cambrioleuse.  "Janus" Rip Vandoorne, l’agent de l'USSS (United States Secret Servive) chargé de l’enquête sur Sara a vite fait de découvrir l’extrême importance des documents contenus dans la boîte de cigares qu'il a pu récupérer lors de l'arrestation de Sara . Il décide de la sortir du circuit policier allant même jusqu’à verser les 30.000 $ de caution pour l'utiliser à son profit.

Sara
Mon avis:

Petit bijou tout droit sorti des éditions Sandawe, cet album devrait faire parler de lui car il vaut vraiment le détour. Il concentre tous les ingrédients des meilleurs thrillers de l’époque: conflits mafieux du puissant Syndicat des pêcheurs, rivalités féminines au Blue Parrot, rivalités entre les différentes polices, complot d'état, tout y est. Les dessins de David Morancho, dont c’est la première BD franco-belge, sont de toute beauté, décors et plans de vue très réussis et personnages aux rôles caractérisés aisément reconnaissables dès le début ce qui rend la lecture agréable. Un regret par contre en ce qui concerne la taille des cases. Le travail effectué par David Morancho aurait mérité un grand format pour profiter au mieux des détails et de la précision de son trait car beaucoup sont perdus à cause de l’étroitesse des illustrations. Un album à ne pas rater et qui est un de mes "coup de coeur" de 2013. Vite la suite !!! (S.D.J.)

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.