Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Les MENTORS 2

Mentors 2Tome 2/2 : Seydou
Scénario : ZIDROU
Dessin : Francis PORCEL
Couleurs : Francis PORCEL
Dépot légal : Janvier 2020
Editeur : BAMBOO

Collection Logo gd angle
ISBN : 978-2-81896-819-2
Nombre de pages : 48

Comme bien d’autres femmes ayant connu la même situation, Ana a survécu lorsque son bébé a été extrait de force de son ventre. Elle a momentanément trouvé auprès de Joye un moyen de l’aider à retrouver la trace des enfants. Elles y sont finalement parvenues non sans mal avant que leur route se sépare de nouveau, Ana ayant été enlevée et transportée en un lieu inconnu où elle a rejoint d’autres femmes et enfants ayant subi le même sort. C’est là qu’elle retrouve son fils qui se fait appeler Seydou. Elle découvre une étrange communauté dirigée par un homme qui lui parle d’une île "sanctuaire" réservée à des hommes et femmes exceptionnels. Elle apprend que tous les enfants ici présents auraient été conçus sans rapport sexuel, un homme ayant annoncé aux mères qu'elles étaient enceintes simplement après avoir posé la main sur leur tête. Tandis qu’Ana se demande si cette île sanctuaire est un paradis ou une prison, en Espagne Joye, qui a été hospitalisée après l’explosion de la maison d’Ana, apporte son aide à la police afin de comprendre ce qui est arrivé à Ana grâce à une clé USB qu’elle a pu récupérer de justesse.Mentors 2 page 3Mon avis: Avec ce deuxième tome, le récit change de rythme. On a quitté l’intrigue policière et dramatique des enlèvements et le temps est venu des explications, du moins en partie, par le biais de nombreux flashes-back. Les enfants ont été retrouvés, le mystère entourant leur conception et leur naissance levé, Ana vit désormais auprès de son fils au Sanctuaire, et Joye est toujours en quête de vérité. Mais Zidrou maintient toutefois un certain flou autour des Mentors et de cet univers mi-paradis mi-prison laissant le champ ouvert à toute éventualité. Mentors 2 plancheAdaptant son trait au nouveau rythme de cette aventure teintée de surnaturel, Porcel nous régale d’un dessin simple globalement plus doux, toujours aussi efficace tant dans le rendu des décors que l’expressivité de tous les protagonistes de cette aventure à tout le moins inattendue. Des couleurs très réussies qui varient selon l'ambiance et les flashbacks.

SDJuan

 

BD chroniques

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.