Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Le BOURREAU

Tome 1: Justice Divine ?

Bourreau 1Scénario : Mathieu Gabella.
Story-Board:  Virginie Augustin.
Dessin : Julien Carette.
Décors: Jérôme Benoît.
Couleurs : Jean-Baptiste Hostache.
Couverture: Jean Bastide.
Editeur: Delcourt.
Dépot légal: Mai 2016.

Histoire:

Bourreau planche 1

Celui que l'on nomme le Bourreau possède un don, un pouvoir peu ordinaire, celui de contrôler les criminels. Dès qu'il a récupéré un objet ayant appartenu à une victime, il prend le contrôle de son assassin et en fait ce qu'il veut, le menant à l’endroit de son choix, en l'occurrence le Parvis, là où il peut l’exécuter sans jugement. Voilà bien longtemps que le Bourreau exerce ce pouvoir de contrôler les meurtriers sans aucune faille jusqu'au jour où, subitement, apparaît un autre personnage au don aussi étrange que le sien, un saltimbanque qu'on appelle le Bouffon et qui va faire vaciller ses certitudes. Il vient même d'humilier sur le parvis celui-là même qui, sous l’autorité du Parlement de Paris, représentait et exerçait la justice de Dieu. Le Bourreau pensait bien être le dernier à assumer cet héritage, le seul à avoir reçu cette mission directement de Dieu. Désormais, le Parlement exige de lui qu’il apporte la preuve qu'il est toujours à la hauteur et le charge d’éliminer ce Bouffon qui met à mal son autorité. Du coup le Bourreau a perdu toutes ses convictions.

Bourreau planche 5

Mon avis: Le suspense monte progressivement, d’abord en douceur puis de manière plus intense, tout au long de cette aventure, y compris dans les flashes-back. On découvre assez rapidement le don "divin" ainsi que les principaux personnages mais un certain mystère persiste pour nous tenir en haleine de bout en bout. En tant qu’amateur de comics, j’ai pris plaisir à retrouver des personnages dotés de pouvoirs extraordinaires, presque des super-héros comme ceux de chez Marvel ou DC mais accommodés à la sauce moyenâgeuse.

Bourreau planche mise a mort

Le graphisme bien noir convient parfaitement aux divers rebondissements d’une aventure pleine d’intrigues dans les rues du Paris de l'époque agrémentée de belles scènes de combat et de course poursuite. Les couleurs sont parfaitement adaptées à l'ambiance générale, avec des tons chauds pour l’atmosphère légère de la journée mais bien sombres pour les scènes de nuit dans les ruelles de Paris. Un beau résultat rendu possible grâce au travail d’une équipe regroupant des auteurs de talent: au scénario, Mathieu Gabella (La Licorne, 3 Souhaits, etc.); au story-board, Virginie Augustin (Alim le Tanneur, Les Gens normaux, Whaligoë, etc.); au dessin, Julien Carette (Nomad 2.0); aux décors, Jérôme Benoît (Les nouvelles aventures du Petit Prince); aux couleurs, Jean-Baptiste Hostache (dessinateur de Neige Fondation et des Seigneurs de Guerre aux côtés de Didier Poli, etc.); à la couverture, Jean Bastide (Le Cinquième Evangile, Griffe Blanche, Notre Dame, Sherlock Holmes Society, etc.) et enfin à la coordination artistique l’équipe de Nautilus Studio.

SDJ

Bourreau banniere

 

 

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.