Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

PAR LA FORÊT

Par la foretScénario : Anthony PASTOR
Dessin : Jean-Christophe CHAUZY
Couleurs : Jean-Christophe CHAUZY
Dépot légal : octobre 2021
Editeur :
casterman
Grand format
ISBN : 978-2-203-21832-1
Nombre de pages : 158

Trois ans déjà que Lucie a disparu pendant qu’elle faisait son jogging habituel. A l’époque, deux jeunes policiers ont mené une enquête, sans succès. Aucune trace de la "victime" supposée ni aucune arrestation évidemment. Plusieurs personnes ont été soupçonnées dont un homme se disant ornithologue qui traînait dans les parages mais l'enquête n'a rien donné. Obsédée par cette enquête qui n’a pas abouti, la jeune enquêtrice annonce à son coéquipier avec qui elle s’était rapprochée au fil du temps qu’elle souhaite rouvrir le dossier. Elle a même loué l'ancien domicile de la jeune femme disparue. Un hasard, paraît-il. En réalité, leur couple connaît pas mal de tensions depuis un certain temps et ce déménagement tombe à pic. En s’installant près de cette forêt, elle va découvrir que la mère de Lucie y vit maintenant sous une tente pour mieux communier avec sa fille à travers les arbres. Lentement mais sûrement l'enquête va prendre une autre tournure car tout semble impliquer la forêt…Par la foret pageMon avis : Si la jeune disparue constitue le thème central de l'histoire, c'est tout ce qui accompagne sa disparition ou en résulte qui suscite l’intérêt. Anthony Pastor développe chaque personnage dans ce sens : l'enquêtrice en tout premier lieu, son collègue policier avec qui elle a pris ses distances, tous ces autres témoins de l'époque de la disparition qui reviennent sur le devant de la scène, y compris la mère de Lucie qui semble savoir ce qui a pu se produire… et surtout cette forêt, bien présente tout au long de l’album, et qui devient un personnage à part entière. Le tout s'entremêle et s'entrechoque pour, au final, nous laisser avec une interrogation qui ne trouvera jamais de réponse. Par la foret page autreJean-Christophe Chauzy transpose cette histoire en images avec des personnages bien distincts et typés, témoins suspects, personnes au caractère effacé, policière qui perd pied, etc. Chauzy est toujours aussi à l'aise sur les décors tant urbains que naturels comme cette forêt omniprésente. C’est visuellement très réussi. On voyage dans cette forêt sur plusieurs pages sans bulles, sans texte. Le dessin suffit par lui-même. De même pour la mise en couleurs. Un subtil mélange de tons froids avec une touche plus chaude et inversement, qui met bien en avant ce qui doit être perçu en premier lieu sans toutefois faire abstraction du reste. On est davantage observateur que lecteur sur certaines scènes, en s'interrogeant sur ce qui se passe ou ce qui aurait pu se passer. 

SDJuan

 

auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.