Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

CINQ BRANCHES DE COTON NOIR

Cinq branches de coton noirOne shot Coup de coeur 1
Scénario: Yves Sente 
Dessin: Steve Cuzor 
Couleur: Meephe Versaevel
Editeur:
Dupuis 1
Collection: Air Libre
Dépot légal: Janvier 2018
Nombre de pages: 176

Douvres, 1944. Avec son unité constituée à 95% de "blacks", le soldat Lincoln se retrouve sur une base militaire fantôme équipée de fausses infrastructures et autres leurres destinés à tromper l’ennemi. Là, ils doivent suivre les ordres de supérieurs blancs qui n’ont aucune intention de les envoyer au front alors que c'est exactement ce que Lincoln et ses frères d'armes désirent ardemment. Les jours passent et se ressemblent, parsemés de bagarres et de paroles ou de gestes discriminatoires, jusqu’au jour où Lincoln reçoit une lettre de sa sœur Johanna qui lui apprend qu’elle a trouvé chez leur tante qui vient de décéder les mémoires manuscrits d'une femme nommée Angela Brown. Celle-ci travaillait comme domestique chez Mrs Betsy, celle-là même qui confectionna en 1776 à Philadelphie le premier drapeau des indépendantistes américains. Mais l'histoire n'a jamais fait allusion à l’étoile noire qu'Angela Brown avait discrètement cousue parmi les 13 autres pour rendre hommage à sa manière aux membres de sa famille tués par un certain Mr Pherson. Cette révélation résonne comme le symbole dont rêve tout afro-américain, un hommage à l'origine de la création du premier drapeau des Etats-Unis d'Amérique. Malheureusement, ce premier drapeau est tombé entre les mains des nazis. Ce tragique événement va se révéler une aubaine car Bolton, Connor et Johnson, tous trois afro-américains, vont finalement faire partie d’une opération visant à retrouver ce drapeau qui pourrait non seulement conduire à modifier tous les livres d'histoire américains mais témoigner devant le monde entier de la gratitude des États-Unis à l’endroit des Noirs américains et reconnaître enfin leur valeur.

Cinq branches de coton noir planche couleur

Mon avis: Ainsi formulé, le titre "Cinq branches de coton noir" constitue déjà en soi une formulation qui marque et retient notre attention tout autant que ce soldat de profil en illustration de couverture. Le contenu est encore plus marquant car la narration d'Yves Sente nous maintient en haleine de bout en bout. Loin de nous embrouiller l'esprit, les nombreux flashes-back nous apportent à chaque fois un peu plus d'explications sur les différentes époques marquées chacune par le combat qu’ont mené les Afro-américains pour obtenir une place au sein d’une Amérique qui n'a pas toujours été des plus tendres avec eux, tout au contraire.

Cinq branches de coton noir planche couleur suite 24

Avec ce message antiraciste, même si la ségrégation demeure bien présente dans l’album – comme d’ailleurs dans l’Amérique actuelle – Yves Sente, sans nous donner de leçon et sans vouloir nous influencer, nous fait vivre ce récit comme un fragment d’histoire. Tout est si marquant et crédible qu’on en vient à se demander pourquoi on n’en a jamais entendu parler. Le récit est d'une grande intensité, rarement atteinte en BD, truffé de rebondissements, le rythme soutenu du début à la fin. Cinq branches de coton noir planche couleur suite

Mais si le scénario est tout à fait maîtrisé, le dessin de Steve Cuzor contribue largement à la réussite de cet album de 176 pages. Et ce n'est pas une question de poids, car chaque page, chaque case va à l'essentiel. L’ensemble est d’une lisibilité spectaculaire, avec des scènes presque cinématographiques. L'efficacité et la qualité priment sur la quantité. Yves Sente a travaillé sur le scénario depuis 2011 et Steve Cuzor a consacré quatre années à parfaire les illustrations. On comprend donc mieux le résultat qui nous est proposé. Les dessins sont remarquables, leur rendu d'une grande force, leur graphisme des plus efficaces pour chaque époque, plusieurs cases étant pleines de grâce ou symboliques. Le recours à des portraits pleine page pour séparer les chapitres constitue également un plus attrayant sur le plan visuel. Le choix de couleurs en bichromie se révèle très agréable et efficace notamment pour cerner les différentes époques représentées. A noter qu’il existe également une version N&B de toute beauté.

Cinq branches de coton noir neb Cinq branches de coton noir n b planche

Un album marquant par sa qualité et sa puissance à ne rater sous aucun prétexte! Initialement prévu chez un autre éditeur, cet album a finalement été publié chez Dupuis dans la prestigieuse collection Aire Libre depuis longtemps reconnue comme un gage de qualité.​

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.