Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

L'homme qui ne disait jamais non

Homme qui ne disait jamais nonScénariste : Tronchet.
Illustrateur : Olivier Balez.
Coloriste :  Olivier Balez
Editeur: Futuropolis.
Dépot légal: janvier 2016

Histoire:

Exerçant le métier d’hôtesse de l'air, Violette a entrepris une formation en psychologie car elle ambitionne de travailler comme "profiler" dans un aéroport. Dans l’avion qui la ramène de Madrid à Lyon, elle s'amuse avec une collègue à découvrir le profil psychologique des passagers, mais malgré ses efforts elle n'arrive pas à cerner l’un d’entre eux. En fait, Étienne Rambert est dans un état tout à fait anormal. Sans un sou en poche, il se montre complètement désorienté et semble avoir perdu la mémoire. Violette décide de lui venir en aide. Elle lui conseille de se comporter comme s'il n'avait pas perdu la mémoire afin de provoquer un choc qui pourrait l’aider à retrouver ses souvenirs : retourner dans son appartement, revoir ses collègues et même répondre aux avances de sa maîtresse présumée. Mais rien n'y fait, rien ne semble fonctionner à tel point qu'Étienne en vient à douter de sa propre identité qui lui semble étrangère. Pour Violette, la seule explication vient du fait qu’Etienne ne sait pas dire non ! Il dit oui à tout le monde sachant que cela fera plaisir aux personnes qu’il croise, quitte à faire dire et accepter ce que lui n'aime pas uniquement pour leur faire plaisir.

Homme qui ne disait jamais non planche

Mon avis : Un ton drôle et délirant pour cette enquête menée sur une personne toujours prête à s'effacer devant les autres et ne disant jamais non pour faire plaisir à son entourage. Nous connaissons tous ce genre de personnes se dévouant corps et âme pour autrui. Le scénario qui met en jeu un amnésique aidé par une hôtesse de l'air prévenante, douée et cocasse est entraînant et séduit rapidement, aboutissant à une histoire à la fois humaine, parfois dérangeante tout en restant amusante.

Homme qui ne disait jamais non planche 2

Les dessins de Balez s’accordent parfaitement au récit donnant à nos deux héros un côté sympathique et enthousiaste qui leur colle bien à la peau. On prend du plaisir à déambuler avec eux dans les quartiers de Lyon mais aussi à Quito, à découvrir des paysages, des lieux de passage ou touristiques sensés aider Étienne à retrouver un passé complètement oublié, enfoui dans sa tête. Un album qui met de bonne humeur grâce au traitement intelligent et drôle d’un sujet sérieux.

SDJ

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 3.00 sur 5.