Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

NICOLAS LE FLOCH (Les enquêtes de )

Nicolas le floch les enquetes deTome 2 - L’homme au ventre de plomb
Scénario : DOBBS adapté de Jean-François Parot
Dessin : CHAIKO
Couleurs : CHAIKO
Dépot légal : novembre 2019
Editeur : Hachète Livre

Collection : Robinson
ISBN : 978-2-01-707632-2​
Nombre de pages : 62

Il s'agit du second tome BD de l'adaptation des aventures de Nicolas le Floch, par Dobbs et Chaiko. Pour information ou rappel, Nicolas le Floch est, à la base, une série de romans policiers (mélanges d'aventures, d'enquêtes policières et de reconstitutions historiques principalement dans le Paris du 18e siècle) imaginés par Jean-François Parot, disponible dans la collection "Grands Détectives" 10/18.

« Dans ce volume, on retrouve Nicolas Le Floch moins d'un an après sa première enquête, "L'Énigme des Blancs Manteaux". Nous sommes toujours dans le Paris de la fin de l'année 1761 et le jeune commissaire de police du Châtelet a pris quelques galons suite à ses réussites antérieures sous l'autorité de M. de Sartine, l'homme des enquêtes spéciales de Louis XV, avec l'aide de son adjoint l'inspecteur Bourdeau.
Au départ de cette aventure, Le Floch est à l'Opéra, où l'on donne Les Paladins de Rameau, quand un couple de courtisans, le comte et la comtesse de Ruissec, apprennent le suicide de leur fils. Les premières constatations font plutôt pencher Nicolas Le Floch pour la thèse d'un assassinat déguisé. L'affaire va le mener tout droit à des complots qui pourraient menacer jusqu'à la vie du roi.
 »Nicolas le floch les enquetes de planche
J’ai trouvé l'adaptation de ce "polar historique" par les deux auteurs particulièrement réussie et ce malgré les coupes et les synthèses indispensables pour transcrire un roman complexe de 320 pages en format BD de 62 planches.

Le scénariste "adaptateur", Olivier Dobbs, nous propose, en vérité, un vrai travail de création car on retrouve dans l’ouvrage, intacte, l'ambiance particulièrement riche des romans de Jean-François Parot. En musique, cela s’appelle une transcription réussie !

La narration est claire, rythmée, bien documentée et l’écriture érudite de Parot, préservée dans les dialogues.

Au dessin, Chaiko (La chronique des Immortels – cycle 2) donne vie et épaisseur aux nombreux personnages du récit. Il dessine de manière réaliste, précise et sobre. Il peaufine les décors et les détails historiques. Les couleurs collent au ton du récit. Le découpage est classique.

Belle réussite donc pour ce duo d’artistes. Il y a de la tension, de l’action et du mystère et 14 romans et 2 BD qui vous attendent chez votre libraire !

Michel

 

BD chroniques

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.