Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SOLO ALPHAS

Solo alphasSolo : Alphas
Scénario : Oscar MARTÍN
Dessin : Juan ÁLVAREZ
Couleurs : Manuel J. RODRIGUEZ, Oscar MARTÍN & Juan ÁLVAREZ
Préface : Oscar MARTÍN
Dépot légal : Janvier 2022
Editeur : Delcourt
Format normal
ISBN : 978-2-413-04492-5
Nombre de pages : 80

Voici l’histoire des alphas. Au terme d’une longue période de relations pacifiques, deux clans de chiens ont décidé de s’unir pour sceller leur fraternité et devenir ainsi la force brute la plus puissante du monde cannibale depuis les marais du nord jusqu’aux terres inconnues du sud. Plus puissante que n’importe quel autre clan de chiens ou que n’importe quelle autre horde, meute ou tribu d’êtres vivants. Cette union se fera par celle de leurs enfants. Étoile, la fille du chef Aurore, doit épouser Désir, le fils du chef Montagne… Mais cette union ne réjouit pas vraiment Étoile car elle est amoureuse d’Origine, le neveu d’Aurore. Aussi, lorsque les deux tourtereaux sont surpris tendrement enlacés, une bagarre éclate entre Origine et Désir. Décidé à se débarrasser une fois pour toute d’Origine, Désir et ses amis n’hésitent pas à le tabasser et le pousser dans le vide du haut d’une carrière. Et s’il ne succombe pas à sa chute, les charognards finiront bien le travail… Du moins, c’est ce que pense Désir. C’était sans compter avec l’aide inopinée de Roche, un ami et membre du clan de Montagne venu au secours d’Originie... Mais malgré l’avertissement de Roche qui l’exhorte à se sauver et changer de vie, Origine n’a plus qu’une idée en tête : prendre sa revanche en retournant chercher Étoile et fuir le plus loin possible avec elle... sauf que les choses ne vont pas se dérouler de manière aussi simple. Solo alphas planche 1Mon avis : Avec ce one shot, conçu comme un préquel de l’univers Solo, Oscar Martín nous propose en quelque sorte une variante de West Side Story en mode "monde cannibale".
Nous voici en plein univers post-apocalyptique comme l’auteur semble l’affectionner, au milieu des rivalités et conflits qui opposent les différentes races mais aussi au sein même d’une espèce sur fond d’un amour impossible entre deux membres issus de clans opposés.
Un récit sombre et empreint de violence, fertile en combats, laissant la part belle à l’anarchie et aux trahisons et où s’exerce une ferme volonté de suprématie de la part de certains.
Un ensemble bien dosé qui nous accroche dès le début et ne cesse de nous tenir en haleine durant tout l’album. Sans oublier cette fin en apothéose !
Du grand Oscar Martín.Solo alphas plancheJuan Álvarez a réussi haut la main le concours organisé par Ominiky Ediciones pour découvrir de nouveaux talents et avoir la chance de participer à un ouvrage de l’univers Solo.
On le comprend tout de suite en parcourant l’album.
Il réalise un dessin fidèle à l’univers d’Oscar Martín, parfaitement respecté jusqu’à adopter le graphisme du créateur de la série.
On note quelques petites différences toutefois, quelques rares faiblesses aussi, mais il faut dire qu’Oscar a mis la barre tellement haut qu’on ne peut que féliciter le nouveau dessinateur pour le travail accompli sur cet univers si particulier.
Les planches sont toujours aussi dynamiques et les personnages forts de caractère, une vertu indispensable pour survivre dans ce monde, ne l’oublions pas.
Juan Álvarez vient étoffer les rangs de "l’équipe Solo" aux côtés d’Álvaro Iglesias (Solo : Chemins tracés).
Un bel album qui relance certains personnages et constitue une grande réussite à l’avantage d’une série dans laquelle on a envie de se replonger. 

SDJuan

Voir nos autres chroniques de la série mère: 

Solo Solo 2 le coeur et le sang Solo 3 Solo 4 Solo 5

auteurs. BD

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.