Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

ASPIC t8

Aspic 8Tome 8 . Trois petits tours et puis s'en vont
Scénario : Thierry GLORIS
Dessin : Emmanuel DESPUJOL
Couleurs :Saint-Blancat, Cyril SAINT-BLANCAT
Dépot légal : mars 2021
Editeur : 
Soleil
Collection : Boussole
Cycle : 4
ISBN : 978-2-302-08939-6
Nombre de pages : 48

L’enquête de l’Agence Aspic sur les ancêtres de Flora a mis au jour des aspects obscurs et condamnables sur les origines de la fortune familiale. Mais dans le même temps, ces vérités révélées et la sincérité et l’affliction de Flora ont permis de lever la malédiction qui accablait la famille. Satisfaits de cette vérité, les Gardiens des Maudits, ces fantômes qui hantaient la maison, ont finalement décidé de quitter les lieux. Il reste toutefois à élucider le mystère de la mort de la mère de Flora, revenue d'entre les défunts sous la forme d’une momie très bavarde. Elle en est certaine, elle a été assassinée par un membre de sa propre famille qui lui a offert un cadeau empoisonné. Il ne reste plus à Flora qu’à découvrir le coupable et pourquoi il y a eu meurtre.  Aspic 8 plancheMon avis: Ce dernier tome intitulé "Trois petits tours et puis s’en vont" met fin aux enquêtes menées dans l’univers du surnaturel.
Les personnages atypiques et souvent drôles nous auront donc tenu en haleine jusqu’au bout depuis plus de dix ans.
L’album constitue une enquête de poids puisqu’il s’agit de trouver l’assassin de la mère de Flora, occasion de nous (re)faire découvrir l’histoire de la famille en apportant son lot de surprises avant de s’achever sur une conclusion plutôt surprenante.
On retrouve au passage tous les personnages pour la plupart sympathiques même si extravagants, parmi lesquels certains aïeuls plutôt singuliers qui ont rendu cette série passionnante, une série comme l’indique son titre complet "Aspic, détectives de l’étrange" mêlant intrigues, histoires de familles décapantes, enquêtes rondement menées sur fond d’occultisme, de fantastique mais aussi de comédie.Aspic 8 planche autre

Au dessin, Emmanuel Despujol (qui a succédé à Jacques Lamontagne à partir du tome 4) nous fait vivre l’aventure avec une énergie débordante.
Un dessin toujours aussi soigné et détaillé sur les décors et les personnages, jusque dans les plus petites cases, un beau travail sur les cadrages, les perspectives, la mise en page, tous variés et efficaces pour une belle fluidité narrative.
Beau travail également sur les couleurs de la part de Cyril Saint-Blancat. Belle mise en valeur du dessin de Despujol à qui l’on doit une illustration de couverture très parlante et attrayante.

SDJuan

 

Social BD

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.