Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Holmes

Holmes ivLa Dame de Scutari.

Scénario : Luc Brunschwig

Dessin et couleur : Cecil

Edition Futuropolis

Dépot légal: Octobre 2015

 

À l'Hôpital Scutari durant la guerre de Crimée, plusieurs blessés décèdent d'hémorragies foudroyantes sur la table d’opération alors qu’ils étaient dans un état stable auparavant. Infirmière présente et témoin de ces décès, Florence Nightingale fait part de ses constatations au Docteur Parks qui décide de prendre le temps qu’il faudra pour mener son enquête sur la quarantaine de cas similaires survenus de manière inexplicable dans son établissement. Grâce à son infirmière, il découvre que toutes les personnes décédées ont un point en commun : elles étaient toutes malades du foie et ont toutes vécu dans le quartier de l’East End où elles ont été victimes d’un empoisonnement causé par un environnement particulièrement pollué aussi bien dans l’air que dans l’eau.

Holmes iv planche 1Lors du procès de Judith Brown, accusée du meurtre de ses enfants par empoisonnement, le Docteur Parks viendra témoigner pour prouver son innocence en relatant les faits survenus durant la guerre de Crimée, soulignant qu’elle aussi a toujours vécu avec ses enfants dans l’East End. Mais, contre toute attente, le jury va prononcer un jugement de culpabilité à l’encontre de Miss Brown qu’il condamne à la peine de mort. C'est entre le jugement et la pendaison de Judith Brown que le Dr Watson, qui mène une enquête sur le passé de Sherlock Holmes sera conduit à découvrir, grâce au récit de la gouvernante de la famille Holmes, l'histoire de la mère de Sherlock, Violet Holmes, et de Nightingale, devenue son amie durant la guerre de Crimée à Scutari.

Holmes iv planche present

Mon avis: L'enquête de Watson après la disparition de Sherlock Holmes aux chutes de Reichenbach est passionnante par son contenu, cela va de soi, mais aussi par la manière dont le scénariste Luc Brunschwig nous la relate. Il réussit à nous captiver en introduisant les divers éléments du récit là où on ne les attend pas toujours. Ce quatrième album se sera fait attendre plus de trois ans et il ne déçoit pas, ce qui n’est pas évident. Dès sa prise en mains, l'histoire se laisse lire avec beaucoup de plaisir.

Holmes iv planche poisonLe dessin est une pure merveille, j'adore et j'adhère à fond ! Les illustrations en bichromie sont de toute beauté, alternant divers tons de bleu et de beige, ces derniers étant réservés aux différents flashes-back, facilitant la lecture d’un récit se déroulant à différentes époques. Je conseille de prendre le temps nécessaire sur chaque page pour apprécier le dessin à sa juste valeur, tant les décors que les personnages. 

Une série à lire et à relire.

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.