Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SAMURAI 15

Samurai 15Tome 15 : Insoupçonnable
Scénario : Jean-François DI GIORGIO
Dessin : Cristina MORMILE
Couleurs : Lorenzo PIERI
Dépot légal : Septembre 2021
Editeur : Soleil
Grand format
ISBN : 978-2-302-09348-5
Nombre de pages : 50

Depuis quelque temps, une vive animosité règne au sein du village marquée par plusieurs règlements de compte mortels. Les soupçons se portent sur Fumie, une tueuse masquée qui enduit de poison ses kunais. Pour y mettre fin, Shiro, le fils du chef du village, a même engagé un tueur, qui se réjouit d’avoir une occasion d’affronter le complice de Fumie, un certain Takeo… En fait, il n’en est rien puisqu’il se remet à peine des blessures que lui a infligées Fumie qui l’a pris pour le tueur censé la tuer. Ce groupe de villageois est celui-là même qui avait rendu fou de tristesse ce pauvre Yugoro. À cause d’eux, il a perdu son grand amour à qui il allait demander la main et à présent il crie vengeance. Takeo de son côté se prépare à affronter ce nouvel ennemi qui a pour seule ambition de se mesurer à un adversaire digne de lui.Samurai 15 pageMon avis : Par flashes-back successifs, Jean-François Di Giorgio lève le voile sur les derniers mystères qu’il avait disséminés tout au long de cette aventure. Ces retours en arrière ne sont pas seulement réservés au héros mais concernent aussi d’autres personnages qui, à première vue, ne jouaient qu’un rôle secondaire mais qui au fil des pages se sont révélés des plus intéressants et ont largement contribué à dynamiser le récit en y apportant surprises et rebondissements. J’ai bien aimé aussi sa manière classique de présenter l’affrontement auquel se prépare Takeo avec son nouvel ennemi.
Arrivé au quinzième album, Di Giorgio semble avoir encore beaucoup d’idées en réserve pour poursuivre l’aventure de notre héros, notamment cette arrivée de nouveaux personnages hauts en couleurs, impressionnants et/ou attachants.Samurai 15 pagesCristina Mormile nous démontre une nouvelle fois que cet univers lui est désormais familier. Les décors, les paysages, les tenues du quotidien, les costumes, les armes des nombreux guerriers et/ou ronins n’ont plus de secrets pour elle, ce qui implique sans aucun doute un gros travail de recherche documentaire. Ses personnages, y compris dans les scènes d’action plutôt réussies, sont aisément reconnaissables au profit d’une lecture très fluide.
Très agréable mise en couleur de Lorenzo Pieri, comme à son habitude, donnant du volume et de la clarté aux illustrations.

SDJuan

 

BD

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.