Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

GAGNER LA GUERRE Tome 3

Gagner la guerre 3Gagner la guerre 3 n bTome 3 . La mère patrie
Scénario : Frédéric GENÊT
Dessin : Frédéric GENËT
Couleurs : Frédéric GENËT & Annelise SAUVËTRE
Adapté de : Jean-Philippe JAWORSKI
Dépot légal : Février 2021
Editeur : Le lombard
ISBN : 978-2-8036-7709-2
Planches : 56

Après des mois passés dans les prisons de Ressine, Benvenuto Gesufal est de retour à Ciudalia contre paiement d’une rançon. Il ne s’attendait pas à être accueilli et acclamé comme un héros lorsque son navire accoste au port. Encore moins par la famille Mastiggia qui le remercie d’avoir tout tenté pour sauver leur fils Bucefale, ignorant la terrible vérité sur le rôle joué par Benvenuto. Pour le moment, Benvenuto ne risque pas grand-chose et va de surprise en surprise en découvrant sa popularité auprès de la population de Ciudalia. Son protecteur, le podestat Ducatore, celui-là même qui l’a engagé comme exécuteur de ses basses œuvres, s’est porté garant de sa conduite. Profondément marqué par les événements et son emprisonnement, Benvenuto ne pense qu’à une seule chose, se reposer, reprendre des forces et retrouver sa forme… La situation va toutefois prendre une autre tournure quand le podestat persuadé d’être le seul maître du jeu, le seul à pouvoir manipuler ses pions, va dévoiler ses intentions. Mais tout le monde n’est pas dupe et cela va entraîner une redistribution des cartes qui va également concerner Benvenuto. Gagner la guerre 3 pageMon avis: Pandémie ou pas, confinement ou pas, Frédéric Genêt s’est consacré non pas en forçat du travail puisqu’il ne s’agit pas d’esclavage mais en artisan consciencieux, méticuleux et soucieux de la satisfaction de ses lecteurs à l’élaboration de ce troisième tome de sa série Gagner la Guerre tout au long de l’année 2020.
Voici donc le troisième volet de cette aventure qui ne manque pas de rebondissements même si cette fois il s’agit davantage d’intrigues et de manœuvres politiques.
Benvenuto n’en finit pas d’essuyer des revers. Pour le moment, il s’en prend plein la figure, comme en témoignent ses blessures et balafres, mais ce n’est ni un saint, ni un naïf. Il a du répondant et lui aussi saura réagir, à sa manière, même si jusqu’à présent il a fidèlement suivi toutes les instructions du podestat Ducatore.
Frédéric Genêt
s’en donne à cœur joie et cela se ressent à travers un scénario dense et soutenu où les surprises se succèdent et s’enchaînent.
Si les deux couvertures précédentes étaient déjà très belles, celle-ci monte d’encore un cran, illustrant toute la tension, le drame qui se joue autour du héros. Gagner la guerre 3 page suiteOn apprécie toujours le dessin globalement énergique. Et même si ce troisième tome propose moins de scènes d’action et/ou de bravoure grandioses, la qualité s’exprime tout autant par le biais des très nombreux décors intérieurs et extérieurs, architecturaux, mobiliers, paysagers, urbains qui agrémentent l’album.
Et comme toujours, l’ensemble n’est pas surchargé afin de rester clair et très lisible, avec des personnages aux visages expressifs et une mise en couleurs toujours aussi soignée.Gagner la guerre 3 planche n b
Une version N&B à tirage limité avec couverture bichrome grenat/beige clair et carnet de croquis est également prévue comme pour les tomes précédents.
Troisième tome d’une série dont l’intérêt reste entier.

SDJuan

 

chroniques auteurs. BD

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.