Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

MÉDICIS 3

Medicis 5Tome 3: Jules, de l'or à la croix.
Scénario : Olivier Peru 
Dessin : Emanuela Negrin et Lucio Leoni
Couleurs : Elodie Jacquemoire
Couverture : Kyko Duarte 
Dépot légal : 08/2017
Editeur : Soleil Productions
Nombre de pages: 76

Pierre de Médicis comptait bien profiter de la notoriété de son nom pour vivre jusqu'à la fin de ses jours sans trop s’interroger sur son avenir. Mais c'était sans compter avec la montée en puissance de Savonarole, un frère dominicain ayant entrepris de dénoncer la corruption morale à Florence et qui rassemble de plus en plus de fidèles autour de lui. Et lorsque Pierre commencera à s'en rendre compte, il sera déjà trop tard. Pendant ce temps, le roi de France Charles VIII est bien décidé à concrétiser ses visées sur le Royaume de Naples. En lançant son expédition pour s’en emparer et l’annexer à la couronne de France, son armée devra passer sur les terres des Médicis. Affaibli et ayant perdu son autorité par son attitude désinvolte, hautaine et égoiste, mais aussi ses soutiens politiques et autres, Pierre de Médicis devra se courber devant Charles VIII, et lui offrir davantage que ce qu'il pouvait. Désormais, il s’est mis à dos presque tous les habitants et ne fera que rendre Savonarole encore plus populaire. Conforté dans ses convictions, Savonarole ira même jusqu’à rencontrer Charles VIII et tenter de lui faire comprendre qu’en faisant tomber les Borgia à Rome, il n'en serait que plus puissant encore. C'est donc à Rome que l'avenir de Florence risque bien de se jouer.

Medicis 3 planche 
Mon avis : L'épopée des Médicis se poursuit, nous révélant comment cette famille patricienne a fait de Florence l’une des villes les plus puissantes et les plus convoitées. Olivier Peru (Androïdes, Elfes, Oracles, Maîtres inquisiteurs, etc.) persiste et signe ce troisième volet une nouvelle fois très instructif et riche en événements produisant sur nous une impression de crescendo. Les manipulations, les conspirations, les retournements de situations, les trahisons vont bon train en même temps que se multiplient et se succèdent les rebondissements. Si l’album offre un scénario particulièrement riche, il est également réussi côté illustrations. Les dessins de Lucio Leoni ( Templier, Zombies, Oracle, les Brumes d'Asceltis, etc.) et Emanuela Degrin  sont excellents et fidèles à la qualité générale de cette mini-série prévue en cinq tomes, ce qui pourrait constituer un gros défi à relever pour le dessinateur du prochain album et lui mettre la pression. Les cases sont riches en personnages, en décors somptueux, en perspectives selon un découpage agréable tout au long de ce gros volume de 73 pages de pur bonheur, qui donne vraiment envie de se replonger dans l'histoire de cette grande famille, terrible, souvent cruelle mais tellement active en faveur de sa ville, Florence qui nous conte sa propre vie comme si elle était vivante. Les couleurs d’Élodie Jacquemoire sont du plus bel effet et mettent bien en valeur le travail du dessinateur. Et n'oublions pas la très belle couverture de Kyko Duarte (Elfes, World War Wolves, Dans la Paume du diable, etc.). On attendra donc avec impatience la suite d’une série qui mérite largement de devenir culte.

SDJ

 

auteurs. BD chroniques

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.