Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

LA CAGE AUX CONS

Cage aux consCoup de coeurScénario : Matthieu ANGOTTI
Dessin : Robin RECHT
Couleurs : Robin RECHT

D'après Franz BARTELT
Editeur : 
Delcourt

Collection : Machination
Dépot légal : Octobre 2020
ISBN : 
978-2-413-01857-5
Nombre de pages : 152

Voici l’histoire – qui pourrait arriver à tout un chacun – d’un type genre petit voyou qui se retrouve mis dehors parce qu’il n’a plus un rond. Sa copine Karine dont il est fou amoureux lui a bien fait bien comprendre qu’il ne pourrait revenir que les poches pleines. Au bar du coin où il tente de passer son amertume, il ne peut s’empêcher d’entendre un homme saoul comme un cochon et faisant le fanfaron se vanter de n’avoir peur de rien et de faire tout ce qui lui plaît grâce à son pognon. Un vrai con qui tombe à pic pour notre héros qui voit là une chance et un moyen de retrouver Karine, sa chérie. Après l’avoir suivi jusque chez lui et attendu qu’il se soit endormi une fois les lumières éteintes, il en profite pour visiter son logement. Un vrai jackpot pour notre voleur amateur qui découvre un tiroir bourré de liasses de billets de banque. Sauf qu’il ignore encore qu’il s’agit d’un piège qui va se refermer sur lui... Et il va vite se rendre compte qu’il n'est pas la première proie de celui qu’il prenait pour un "con". Cage aux cons plancheMon avis : Un album étonnant et inattendu, scénarisé par Robin Recht et Matthieu Angotti qui ont adapté le roman Le Jardin du Bossu de Franz Bartelt (publié en 2004 dans la collection Série Noire de Gallimard). On est happé par l’histoire dès les premières pages et on se laisse piéger dès l’apparition de ce soi-disant "con" déniché au bistrot du coin. Ensuite, de rebondissement en rebondissement, le récit se transforme en thriller au suspense savamment entretenu. C’est à la fois inquiétant, étrange voire morbide et drôle. La victime prise au piège, on se demande quelle va être la réaction du "cougar" et on devient spectateur d'une sorte d'admiration mutuelle qui s'installe, on reste dans l'expectative des événements qui vont se succéder de manière surprenante et cocasse. Et que dire de la fin ? Quelle claque ! Cage aux cons planchesAu dessin, quand on connaît et qu’on apprécie le travail nerveux et puissant de Robin Recht sur "Totendom", "Le Troisième Testament - Julius" ou tout dernièrement "Conan le Cimmérien -T4", on se demande si l’on parle bien du même Robin Recht. En fait, il faut remonter trois ans en arrière pour retrouver l’autre facette de sa personnalité sur l’album "Désintégration" également scénarisé par Matthieu Angotti, mais cette fois il s’agit d’un dessin N&B aux multiples nuances de gris qui se révèlent des plus efficaces. Une ambiance sombre et inquiétante souvent déjouée par des actions surprenantes ou la bouille débonnaire d’un héros courageux, intrépide ou simplement inconscient de la réalité du danger (à vous de le découvrir en lisant l'album). En tout cas, on accroche à cette tranche de vie d’un "cougar" attendant le meilleur instant pour bondir et s'enfuir...Cage aux cons planches suiteUn récit tout à fait singulier et surprenant de bout en bout servi par un beau travail d’adaptation et un dessin qui présente parfaitement l'intrigue.

SDJuan

 
  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.