Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

LE JARDIN DE DAUBIGNY

Jardin de daubignyScénario : Bruno DE ROOVER
Dessin : Luc CROMHEECKE
Couleurs : Luc CROMHEECKE
Dépot légal : septembre 2019
Editeur : Editions Anspach

ISBN : 978-2-9602104-5-3​
Nombre de pages : 52

Auvers-sur-Oise. En ce dimanche matin de 1890, Vincent Van Gogh rend visite à son ami le docteur Gachet. Reconnaissant une toile de Daubigny que le docteur a connu autrefois, il lui demande de lui en dire davantage à son sujet. Fuyant le "mauvais air" de Paris, le petit Charles-François est élevé à Valmondois au cœur du Vexin français, à deux pas d’Auvers, par la mère Bazot. Depuis sa plus tendre enfance Daubigny baigne par conséquent dans cette nature pour laquelle il va se passionner, donnant libre cours à son amour du dessin et de la peinture en milieu naturel. Un voyage en Italie viendra ensuite confirmer cette inclination. S’enfermer pour assouvir sa passion: très peu pour lui ! Il préfère sortir, hors de toute contrainte, pour être au contact direct de cette nature qu'il aime par-dessus tout. Il se confectionnera même à partir d’une barque son propre atelier flottant appelé "Le Botin" sur lequel il peindra au gré de ses envies (voir illustration de couverture). Totalement libre d'aller où il veut il n'en oublie pas pour autant les gens qui l'entourent, notamment ses autres amis peintres avec qui il partagera de nombreux et agréables moments.Jardin de daubigny p 42Mon avis: Sur un scénario de Bruno De Roover, le récit se présente en neuf chapitres qui vont à l’essentiel pour nous faire découvrir les étapes importantes du parcours de Daubigny: une enfance et une jeunesse plutôt heureuses, une entrée assez facile dans la vie active, le bonheur de pouvoir profiter de la vie en réalisant sa passion pour cette nature qu’il adore sans aucune contrainte – contrairement à d'autres artistes –, ses amitiés, sa générosité. Un beau récit soigneusement documenté. Le plus bel hommage à son travail est bien cette toile que Van Gogh, peu avant sa mort survenue le 29 juillet 1890, a peinte et intitulée "Le Jardin de Daubigny". Au dessin, le trait nerveux de Luc Cromheecke sert parfaitement l'histoire en donnant une touche d'humour au personnage du peintre, un homme simple, sans excès, sans fioritures. Des planches et des cases claires, de beaux décors et paysages tout à fait en harmonie avec le style Daubigny. Il nous permet de percevoir son désir et son amour d’une vie paisible et empreinte de fraternité, d’une vie simple et naturelle. Un ensemble vivant qui bénéficie en outre de couleurs très agréables et douces. A noter un dossier biographique de huit pages en fin d’album.

SDJuan

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.