Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

GHOSTLAND

GhostlandUn film de Pascal Laugier
Avec Crystal Reed, Anastasia Phillips, Emilia Jones, ...
Genre Epouvante-horreur
Nationalités Français, Canadien
Date de sortie le 14 mars 2018
Durée du film: 1h31

Synopsis du film:

Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Mais dès la première nuit, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille mais surtout affecter différemment chacune des jeunes filles dont les personnalités vont diverger davantage à la suite de cette nuit cauchemardesque.
Tandis que Beth devient une auteur renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges vont alors commencer à se produire…

Ghostland 1 Ghostland 2

L'avis de Frédéric Briones:

Le nouveau film de Pascal Laugier est une bombe d'intensité et de violence.
Le film assume avec vigueur son statut de film de genre, brutal, dur, criard, moite et angoissant.
Trois femmes seules, une intrusion violente, l'urgence de se défendre coûte que coûte.
Mais l'originalité du film réside dans le fait de traiter du chemin intérieur des victimes pendant et après l'événement et d'en mesurer les ravages plutôt que de mettre l'acte de survie et l'éventuel héroïsme au centre du film. Ce n'est pas un survival même si l'enjeu de survie est important.

Ghostland 3 Ghostland photo 3

L'ambiance est rapidement et efficacement posée, étrange et pesante avant même l'attaque, avec son lot d'icônes (les poupées, H.P. Lovecraft...). Pendant un moment on est dans le film qui fait peur, à la mode en ce moment (Conjuring, Insidious, etc.), puis on rentre soudain dans un cinéma de tension frontal et brutal qui évite ou limite les effets gores mais exacerbe l'ouragan de folie qui s'abat. On est alors dans le cinéma de Rob Zombie.
Il faut donc être prêt à être secoué et dérangé dans le confort de son fauteuil. Ce film mérite son interdiction aux moins de 16 ans. Clairement. 

Ghostland photo 4 Ghostland photo 5

D'autant que le trio d'actrices est épatant d'authenticité et que la mise en scène est particulièrement maîtrisée et habile pour maintenir la tension tout au long du métrage. Celui-ci s'avère anxiogène et éprouvant, ce qui était clairement le but recherché.
On est vraiment content de sortir de la salle et de revoir la lumière, preuve en soi que cette plongée dans les ténèbres et la violence aveugle et limite surnaturelle est plutôt réussie.
Après c'est purement une affaire de goût.
Pour ma part, c'est réussi. À petite dose, c'est OK pour moi.

Suivez les chroniques de frédéric ici

 

 

chroniques auteurs. Film

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !