Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SPIROU CHEZ LES SOVIETS

Spirou chez les sovietsCoup de coeurScénario : Fred NEIDHARDT
Dessin : Fabrice TARRIN
Couleurs : Fabrice TARRIN

Dépot légal : Août 2020
Editeur : 
Dupuis 1
Collection : Spirou et Fantasio par... (Une aventure de) / Le Spirou de...
ISBN : 978-2-8001-6955-2
Nombre de pages : 54

Tard dans la nuit, alors qu’il se livre à une énième expérience dans son laboratoire, le Comte de Champignac capte une interférence sur sa radio. La fréquence ne lui est pas vraiment inconnue mais, bien qu’inquiet, il n’estime pas nécessaire de réveiller ses amis Spirou et Fantasio pour élucider ce mystère. Au matin, Spirou qui a plutôt l’habitude d'être réveillé par Spip est sorti de son sommeil secoué par Fantasio. Il est tard et tous deux se rendent vite compte que Champignac a disparu ainsi que Spip qu’ils retrouvent dehors dans la neige, frigorifié, en état d’hypothermie, à côté d’empreintes de pas. Pendant que Spirou réchauffe Spip, Fantasio revient avec des notes écrites par Champignac à propos d'un rayon nommé G.P.S. pour Globalni Proyekt Sovietskiy que les Soviétiques auraient mis au point. Tout être vivant touché par ce rayon verrait aussitôt sa volonté annihilée et serait conditionné et manipulé afin de se rendre jusqu’à son point d'émission. Et d’ailleurs, soudain, Spip, tel un automate, se met en mouvement et part en direction de l’Est. Pour Spirou et Fantasio la solution est là, sous leurs yeux : suivre Spip qui les mettra sur la trace de leur ami Champignac jusqu’en Russie. Mais pour cela ils doivent réunir des fonds. Ni une ni deux, ils font miroiter auprès de la direction de Dupuis un grand reportage à réaliser en Russie pour le journal Vaillant. Ils ne savent pas encore que les Russes travaillent sur un nouveau gène révolutionnaire, "le gène du communisme" dont ils ont isolé la molécule à partir d’un champignon nommé Astalyne Marxoïde.Spirou chez les soviets plancheMon avis: Les deux auteurs, Fred Neidhardt au scénario et Fabrice Tarrin au dessin, ont travaillé de concert sur cet album pendant près de six années pour nous l’offrir en cette rentrée 2020. On retrouve le côté énergique et loufoque de la série née en 2006 sous l’intitulé "Une aventure de Spirou et Fantasio" devenu "Le Spirou de" à partir du tome 6 paru en 2010 ainsi que tous les ingrédients de son succès : l'aventure, un savant fou, le KGB et, cette fois, un virus qui, lui aussi, est destiné à se répandre en créant une pandémie qui, heureusement eu égard au contexte actuel du coronavirus, ne tue pas, mais est supposé activer le gène du communisme chez tous les peuples de la Terre ! Tout un programme ! Les deux auteurs ont baigné dans cet univers durant leur jeunesse et cela se ressent. Nous voici en présence d’un scénario bourré de rebondissements et de surprises en tous genres et agrémenté de dialogues souvent drôles. Il y a aussi ce côté "vintage" très agréable, non seulement par le biais de l’atmosphère générale de "guerre froide", mais aussi grâce aux nombreux hommages et allusions aux personnages de Dupuis bien sûr mais aussi à bien d’autres comme Tintin, Mickey pour ne citer qu’eux... L’humour est omniprésent déjà dans le nom très évocateur du champignon maléfique, "Astalyne Marxoïde". Spirou chez les soviets planche autreLe style graphique adopté pour les personnages par Fabrice Tarrin (qui a déjà illustré et scénarisé avec Yann "Le Tombeau des Champignac", tome 3 de la série en 2007) souligne encore ce côté souvenir des albums de la grande époque de la BD. Fabrice Tarrin nous offre un album bourré d'action, d'énergie, de clins d'œil et largement pourvu en décors soignés et travaillés. Résultat, un album de qualité qui devrait plaire aux nouveaux lecteurs mais aussi aux aficionados de l'époque de Franquin, Jijé et autres grands noms qui ont fait la réussite du titre depuis les années 50! À mettre absolument entre toutes les mains. L’album existe également en édition grand format au tirage limité à 4000 exemplaires.

SDJuan

chroniques auteurs. BD

  • 2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.