Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SOLO 5

Coup de coeurSolo 5Tome 5 - Marcher sans soulever la poussière
Scénario : Oscar Martín 
Dessin : Oscar Martín 
Couleurs : Oscar Martín 
Dépot légal : 27 Janvier 2021
Editeur : Delcourt 1
Collection : Contrebande

ISBN : 978-2-413-02269-5

Nombre de planches : 88

Surnommé "le chien prophète", Legatus a suscité un espoir gigantesque. Ses idéaux et préceptes de pacification et d’alliance entre les races d’animaux et les humains censés permettre à tous de survivre se sont propagés comme une traînée de poudre. Mais les humains qui tiraient profit de leur suprématie sur les autres espèces animales commencent à se rendre compte qu’avec cette nouvelle donne ils perdent rapidement l’avantage que leur procurait leur supériorité numérique et l’armement. De plus, une nouvelle menace ne cesse de grandir incarnée par les "nouvelles" alliances d’animaux, végétariens pour la plupart, progressant sur les terres arides où ils réintroduisent une végétation très luxuriante les rendant quasi invisibles et invulnérables. Solo 5 p1Mon avis: La série avance et au fil des albums s'enrichit des nouvelles péripéties vécues par nos héros. Ce que nous pensions immuable – les humains d'un côté, les animaux de l'autre, tuer ou être tué, manger ou être mangé, en un mot survivre dans un monde apocalyptique – ne l’est plus. Petit à petit l'espoir est apparu comme un moyen de survivre d’une autre manière en appelant à la réconciliation, à l'unification et à l'entraide y compris entre humains et animaux. Cela étant, la méfiance reste grande et a évidemment des raisons d'être en éveil. Mais après Solo qui a donné sa vie en essayant de changer les choses, Legatus et ses partisans ainsi que cette nouvelle vague "verte" d’animaux herbivores sont bien décidés à changer définitivement la donne au grand dam des suprémacistes humains sans foi ni loi sinon la leur : dominer et asservir tous les animaux et s’en nourrir.Solo p3Oscar Martin consolide son univers autour du personnage de Solo pourtant disparu à la fin du premier cycle.
Un récit toujours aussi passionnant sur fond de confrontation, d’écologie, mais aussi de cohésion et de solidarité. Les ramifications sont nombreuses et la tension de plus en plus grande. L'affrontement s’annonce et rien ne semble pouvoir l'empêcher.Solo p4
La partie dessin est toujours aussi réussie, aussi efficace. Des scènes d'action toujours aussi truculentes et violentes, mais aussi parfois drôles et/ou attendrissantes. Des personnages toujours aussi charismatiques malgré leur nombre croissant au fil de l’histoire. Et des décors variés et soignés.
Si on retrouve un graphisme marqué de l'influence des cartoons, il l’est tout autant de celles du franco-belge, du comics et même du manga. Un savant mélange qui détonne au profit d’un récit bourré d'énergie et de vie. Le dessin gagne encore en efficacité grâce au choix heureux des cadrages et de la mise en page.
Les couleurs confirment la qualité du travail réalisé par Oscar Martin.

Une très bonne série Delcourt. 

SDjuan

auteurs. BD

  • 4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.