Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Gloria Victis 3

Gloria victis 3Tome 3 Némesis.

Scénariste : Juanra Fernández.
Illustrateur : Mateo Guerrero.
Coloriste :  Javi Montes.
Editeur: Le Lombard.
Dépot légal: Janvier 2016

Histoire:

Après avoir traversé une profonde remise en question et vécu un nouveau drame, Aelio Hermeros a quitté Valeria en Hispania Citerior Tarraconensis, galopant à bride abattue en direction de Gallia Narbonensis (Gaule narbonnaise). Il arrive épuisé et inconscient sur les terres de Marcus Lacanio auquel il doit remettre un objet que lui a confié le gladiateur Catulix. Pour lui exprimer sa gratitude, Lacanio propose à Aelios de l’héberger et de lui prêter ses chevaux pour poursuivre son entraînement. Une course de chars doit avoir lieu à Arelate (Arles) réunissant plusieurs auriges parmi lesquels le fameux Victor et un nouveau venu d’origine phénicienne nommé El Ishat. Grâce aux conseils avisés d'Aelio, El Ishat, renonçant à la victoire, réussit à empêcher Victor, le fils de Pluton, d’emporter la course. Aelio que le destin a mis sur le chemin de Dioclès son ancien maître se retrouve en présence de l'empereur Lucius Aurelius Verus. Celui-ci n’hésite pas à lui confier son meilleur cheval issu de la descendance du célèbre Bucéphale, la monture d’Alexandre Le Grand, pour la course du lendemain. Rien que cela ! Une occasion rêvée pour Aelio de redorer le nom de sa famille, d’assouvir sa vengeance et de conquérir Rome.

Gloria victis 3 planche

Mon avis: Troisième tome de cette saga au cœur de l’Hispanie et de la Gaule romaines dans l'univers des jeux du cirque, combats de gladiateurs mais aussi courses de chars dont les héros sont les auriges, ces conducteurs de chars prêts à tout pour la gloire et le spectacle. Juanra Fernández introduit dans ce drame un suspense soutenu, bien orchestré et haletant dont on attend le dénouement avec impatience et une revanche tant attendue.

Gloria victis 3 plance suivante

Au dessin, on retrouve Mateo Guerrero au mieux de sa forme. Il nous livre un péplum épique, savoureux et visuellement efficace et plaisant. Les courses de chars et scènes de combats sont particulièrement impressionnants et les principaux acteurs, personnages et chevaux, du récit sont très réussis. On sent une évolution de l'auteur vers davantage de réalisme et de détails. Un auteur qui ne devrait pas avoir de difficulté à trouver de nouveaux et bons scénaristes pour faire évoluer sa carrière et, le cas échéant, progresser vers la réalisation de ses objectifs. Pour couronner le tout, les couleurs de Javi Montes sont très réussies donnant du volume et un très bon résultat final à cet album, cette série qui vaut vraiment le détour.

SDJ

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.