Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

LOVE, LOVE, LOVE

Coup de coeurTLove love loveome 1 . Yeah Yeah Yeah
Scénario : Kid TOUSSAINT
Dessin : Andrés GARRIDO
Couleurs : Andrés GARRIDO
Dépot légal : Février 2021
Editeur :
Dupuis 1
ISBN : 979-10-34733-56-9
Nombre de pages : 56

Elle van Eden vient de perdre son job de serveuse. En fait, la jeune femme passe une sale période car elle a dû partir de son appart et son ami l'a plaquée. Et maintenant, elle est virée de son travail. Et comme si cela ne suffisait pas, voilà que le trafic sur sa ligne de métro est interrompu. C’en est trop. Dans un mouvement de rage et de maladresse, elle jette son gobelet de café... Évidemment, le gobelet au lieu de tomber au sol atterrit sur le pantalon d'un autre voyageur, un androïde du type cherish boy, nommé Karel. Confuse de son geste et estimant lui devoir au moins ça, Elle propose à Karel de finir leur trajet en schüber… mais la scoumoune continue. Leur schüber, une IA, refuse de prendre un mécha à son bord. Elle prend conscience que quelque chose doit changer dans ce monde où les androïdes, qui ont pourtant des sentiments, sont considérés comme des machines et utilisés uniquement pour les travaux pénibles. Ils n’ont quasiment aucun droit et sont condamnés à une obsolescence programmée sans autre possibilité d'avenir. Mais parfois arrive l'improbable. La jeune humaine au caractère bien trempé et l’androïde vont tomber amoureux l'un de l'autre. Love love love planche 1Mon avis : Kid Toussaint qui publie pas moins de trois albums chez Dupuis en ce mois de février 2021 (Absolument normal T1 avec Alberto Aurelio Pizzetti, Animal Jack T4 avec Miss Prickly et Love love love T1 avec Andrés Garrido) n'a pas chômé durant le confinement, c'est le moins que l'on puisse dire. Et en matière de communication, il est tout aussi dynamique que ses albums.
Love, love, love démarre sur les chapeaux de roues grâce surtout à son héroïne prénommée Elle qui, telle un feu follet, ne tient pas en place. Son seul remède semble bien être Karel qui va réussir à canaliser, du moins en partie, l’énergie folle qui l’anime.
Avec un sujet pareil on aurait pu s'attendre à une histoire à l'eau de rose, eh bien détrompez-vous ! Il y a de l'amour, c'est sûr, même de la part d’un androïde (un thème récurrent en ce moment dans des séries comme West World ou Raised by Wolves mais aussi Avengers sur Disney+ et cet amour improbable entre la sorcière Wanda Maximof et l'androïde Vision), mais la révolte gronde entre humains et androïdes dans le monde futuriste où Kid Toussaint situe son récit.
Pour Elle c'est du pain bénit compte tenu de son tempérament. Mais cette révolte risque bien de déraper et se transformer en véritable guerre sociale et politique.Love love love planche 2Un scénario très tonique donc, bien servi par un dessin de la même trempe, lui aussi bourré d'énergie, tout comme son découpage, riche en décors flamboyants et légèrement teinté de manga, dû à Andrés Garrido.
Les personnages sont attachants, les expressions drôles et attendrissantes quand elles ne sont pas poignantes.
Les couleurs sont bien dosées formant un tout audacieux avec le dessin. 
Une lecture qui nous fait passer un très bon moment.
Pour bien comprendre la couverture il ne faut pas hésiter à se plonger dans l'histoire.
Une BD vivement conseillée.

SDJuan

 

chroniques BD

  • 1 vote. Moyenne 4 sur 5.