Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

ELFES 21

Elfes 22Coup de coeur 1Tome 21 . Renaissance
Scénario : Jean-Luc Istin 
Dessin : Kyko Duarte
Couleurs : Davide Mastrolonardo et Digikore Studios
Couverture : Olivier Héban et Kyko Duarte 
Dépot légal : Juin 2018
Editeur : Soleil
Collection : Heroic fantasy
Format : Grand format
Nombre de planches : 65

Alors qu’on la croyait disparue à jamais, la race des Elfes Rouges pourrait renaître de ses cendres grâce à Lanawyn qui détient peut-être la solution et qui a réussi à convaincre le Nouveau Grand Mester de tenter le tout pour le tout. Elle en avait fait la promesse à Lah'Saa du temps où cette dernière l'habitait encore et lui avait révélé l’existence d’un moyen d’inverser le processus métamorphosant les elfes de différents types en elfes noirs. Lea'yn et Feda'yn, deux elfes rouges seuls survivants de leur race avant leur transformation en elfes noirs, sont donc les premiers à accepter de jouer le rôle de "cobaye". Grâce à eux, le peuple des Elfes Rouges pourrait ainsi renaître. Ce qui, il faut bien le reconnaître, n'arrange pas vraiment les affaires des elfes noirs de Slurce. Mais sur leur route, Lanawyn et son équipage vont devoir faire face non seulement à ce qui semble être les elfes noirs qui les ont pris en chasse évidemment, mais aussi à ceux qui sont responsables de l'extermination des elfes rouges d'Oroboria: la Légion Noire! Son capitaine, Kowan Akeran, viendra même les exhorter à abandonner leur projet afin d'éviter un conflit, tout en profitant de l’occasion pour jauger l'adversaire qu'il va devoir affronter si Lanawyn et son équipe persistent dans leur voie. Mais cette rencontre ne sera pas la seule. D'autres vont surgir de toute parts, tout aussi surprenantes, bonnes et moins bonnes bien sûr.

Elfes 21 plancheMon avis: Après le crossover mêlant les diverses espèces d'elfes (blancs, bleus, verts, sylvains, etc.) face à Lah'saa et ses goules, le nouveau cycle remet "enfin" les humains sur le devant de la scène et nous en savons un peu plus sur le rôle que ces derniers ont joué dans le monde d'Arran. Du moins le rôle qu'a joué la "Légion Noire" qui semble plus que jamais puissante, impitoyable et redoutée. C’est aussi le retour, tel le phénix renaissant de ses cendres, du peuple des Elfes Rouges qui ont précisément été exterminés par la Légion Noire et l'apparition de l'orc Turuk (voir Orcs et Gobelins 1) qui vient prêter main forte à Lanawyn. Le choix du titre "Renaissance" s’imposait certainement. Et, de toute évidence, Jean-Luc Istin n'est pas prêt de tomber à court d'idées pour poursuivre la saga des Elfes. A suivre avec intérêt donc!

Elfes 21 planche autreCôté dessin, on retrouve avec plaisir Kyko Duarte pour ce nouvel album dans lequel il nous offre un résultat impressionnant. Comme toujours, la qualité est de mise que ce soit dans la vitalité des personnages, le dynamisme des cases et des pages, la facilité avec laquelle on reconnaît chaque personnage et la fluidité de lecture grâce à un dessin irréprochable et une mise en page cinématographique des plus réussies et efficaces. Si les splashs et illustrations sont de toute beauté, on regrette une nouvelle fois que la couleur en estompe trop les détails (comme on peut le voir sur les originaux, notamment la page 34, toujours visibles ici). La couverture est déjà une magnifique invitation à découvrir cette nouvelle aventure qui s’annonce comme une belle réussite. Rien d'étonnant lorsqu'on connaît les auteurs! 

SDJuan

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.