Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

BLOUSÉS

BlousesScénario : RENAUD
Dessin : RENAUD
Couleurs : RENAUD
Dialogues : Anne
Création graphique : Morgane DUFERMONT
Dépot légal : avril 2021
Editeur : Éditions du Aner
Format normal
ISBN : 978-2-9602729-0-1
Planches : 46

C’est fou ce que la vie peut faire en sorte que les êtres humains soient liés l’un à l’autre. Des personnages n’ayant rien en commun, évoluant dans des mondes différents et pourtant…
Karol est belle et jeune et elle est l’épouse d’un chef d’entreprise dont les affaires fonctionnent plutôt bien. Son mari, Bastian, n’est pas un mari modèle. Dès qu’on le voit on sent poindre en nous une violence rare. On le sait, on le sent, c’est un type malhonnête et ce n’est pas après la lecture de la première planche qu’on change d’avis : môssieur est au lit avec Léna, sa maîtresse. La scène est vachement précise, merci Renaud pour cette séance de Kamasutra gratuite.
La suite est assez simple: un mari violent, des viols, des humiliations et une Karol qui, malgré la venue du beau flic vengeur Badinski et de son collègue, n’en peut plus. Une nuit de trop et pan. On ne Badinski pas avec ces choses-là. Au revoir monsieur Bastian et bonjour au diable.
Oui mais "et le titre me direz-vous?" Eh bien, bravo monsieur Renaud, j’ai moi-même était blousé! Ça avait l’air trop simple : on se dit que c’est la femme ou le flic pour qu’ils puissent ensuite dilapider l’argent du méchant en sirotant des Gin to’ dans une île paradisiaque – et on se dit qu’ils ont raison – eh bien non!
Et si Léna et Karol étaient liées? Ou le flic Badinski et Karol? Ou le collègue et Léna? Des liens, mesdames et messieurs, des liens… le monde est petit…
Je vous laisse découvrir la fin dans "Blousés".Blouses planche
Mon avis :  Argh ! Le dernier album du grand Renaud… Je me souviens encore des heures passées sur Jessica Blandy… euh à lire, bien évidemment, les aventures de cette jolie blonde, ou Santiag… Les enfants de la Salamandre… Vénus H ou encore Brelan de dames… Quelle carrière !
L’album est surprenant et j’ai moi-même été blousé. Pour cela, bravo !
Il y a quelques cases à revoir en ce qui concerne le dessin mais, à son âge, on lui pardonne tout et on lui dit merci pour toutes ces aventures et ces heures de lecture !
En conclusion, merci pour ce dernier opus. Le dessin n’est pas toujours à la hauteur mais il est compensé par un bon scénario. Encore une fois, Renaud est un grand du neuvième art et il nous manquera. Je sais qu’on le verra toujours en festival, accompagné de sa charmante épouse Anne et de Swarovski.
Bonne retraite et merci pour ces jolies dames…

MJordan
 

 

BD

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !