Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SUICIDE SQUAD 2

Suicide squad tome 2Tome 2: la loi de la jungle.

Scénario : Adam Glass, Dan Abnett et Andy Lanning.
Dessin : Fernando Dagnino, Federico Dallochio, Jesus Saiz, Andres Guinaldo, Carlos Rodriguez et Cliff Richards.
Couleurs : Matt Yackey et John Kalisz.
Couvertures: Ken W. Lashley, Rod Reis et Rafael Albuquerque.
Editeur: Urban Comics.
Dépot légal: Juillet 2016.

Histoire:

Amanda Waller a mis sur pied un escadron spécial employé pour des affaires graves touchant à la sécurité nationale lorsqu’aucun autre moyen d’action n'est politiquement envisageable. Elle a reçu le feu vert des autorités et tient désormais d'une main de fer les super-vilains de cette équipe grâce aux nano-bombes implantées dans leurs nuques et programmées pour exploser s’ils refusent d’exécuter leurs missions. Malgré tout, sa dernière mission est un fiasco total. Tout est parti en vrille, et c'est rien de le dire. Amanda Waller s’efforce du mieux qu’elle peut de recoller les morceaux, en manipulant chacun à sa guise. Mais il y a un traître au sein de son équipe de super criminels. En effet, l'un des membres de la Suicide Squad a été conditionné par Basilisk dans le but d’éliminer Amanda Waller mais personne ne sait de qui il s'agit. On soupçonne Harley Queen, car elle semble la plus perturbée après avoir assisté à la mort du Joker, son amour de toujours, mais ne serait-ce pas plutôt Deadshot toujours submergé par des idées mortifères ? En fait, chacun des membres de cette équipe tenue par les couilles peut être le traître et du coup tout le monde soupçonne tout le monde.

Suicide squad 2 planche

Mon avis: le scénario d'Adam Glass, Dan Abnett et Andy Lanning se précise. Après un premier tome mettant en place les divers personnages de la Suicide Squad, dont la nouvelle chef Amanda Waller, ce nouvel album nous plonge davantage dans l'intrigue et les diverses manipulations qui s’y font jour, sans oublier l’apparition d’un traître. Les réponses vont en surprendre plus d'un. Je ne connaissais pas vraiment les personnages, à part évidemment Harley Queen et Deadshot. C’est l’annonce du film éponyme qui m’a incité à lire ces albums, comme quoi le pouvoir attractif d’Hollywood est bien réel. Une belle surprise donc que de voir des criminels travailler pour l'État et la Justice dans l’espoir que leur dossier judiciaire sera totalement effacé.

Suicide squad 2 planche suivante

Coté dessin, agréable surprise également. Fernando Dagnino comme maître de jeu, mais aussi Federico Dallochio, Jesus Saiz, Andres Guinaldo, Carlos Rodriguez et Cliff Richards donnent à cette aventure tout le tonus nécessaire pour captiver notre attention. Le dessin est énergique et chaque personnage est parfaitement reconnaissable. L’ensemble est homogène et donc très agréable pour la continuité entre chaque épisode. Les couleurs de Matt Yackey et John Kalisz sont du même acabit. Sans oublier les couverures de Ken W. Lashley, Rod Reis et Rafael Albuquerque. Un petit bémol non pas dans le dessin, ni le scénario ou les couleurs mais dans les bulles où la couleur choisie pour les dialogues d'El Diablo (texte rouge sur fond noir) n’est pas vraiment une bonne idée car difficilement lisible. Encore un récit captivant pour le plus grand plaisir des lecteurs.

SDJ

 

BD chroniques auteurs. auteurs. Batman comics Super-héros

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.