Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Super-héros

  • SMART GIRL

    Smart girl 1Coup de coeur 1Tome 1 
    Scénario : Fernando Dagnino
    Dessin : Fernando Dagnino
    Couleurs : N&B
    Dépot légal : mars 2019
    Editeur : éditions reflexions

    Nombre de pages : 124

    ISBN : 979-1093603377

    En 2028, l’ère de l’I.A. a franchi un grand pas donnant naissance aux premiers robots androïdes. Désormais, rien ne sera plus pareil.

    Juillet 2085. Yuki, en réalité l’unité 7117, est une "smart droïde" conçue pour obéir au doigt et à l’œil de son propriétaire, Hiroshi Tonazzi, l’un des principaux ingénieurs d’IMAI Tech. Prodige de l’intelligence artificielle, Yuki est à la fois son garde du corps, sa secrétaire, son ordinateur personnel et sa partenaire sexuelle. Depuis sa conception il y a deux ans déjà, Yuki assume son rôle à la perfection. Tout semble aller pour le mieux jusqu’à ce que surgisse au sein du conseil de l’entreprise un projet visant à créer de nouveaux smart droïdes de sécurité. Cette innovation va bousculer les habitudes et – chose impensable jusque-là – inciter les membres fondateurs qui avaient de grands projets bien plus humanistes à prendre la direction de la sortie. Yuki quant à elle souffre depuis quelque temps de bugs et de toutes sortes d’anomalies et de micro-coupures dans son fonctionnement. Elle doit se réinitialiser de plus en plus souvent. Elle fait même des rêves étranges pour lesquels elle ne trouve aucune explication. Ce problème est connu chez IMAI. Au terme de deux ans d’existence, les smart droïdes commencent à penser par eux-mêmes, causant des soucis à leurs propriétaires. C’est le cas d’Hiroshi qui ne supporte plus l’attitude de Yuki et décide d’acquérir une nouvelle Smart Girl, Séverine, à la pointe de la technologie et du progrès. Mais avant de se débarrasser de Yuki, il doit récupérer toutes ses données personnelles archivées dans la mémoire du droïde. Très attachée à Hiroshi, Yuki est jalouse mais également offensée et révoltée. Elle décide de se rebeller et de s’enfuir malgré les ordres donnés par son "maître". Hiroshi ne peut qu’en rendre compte à sa supérieure et lancer une traque sur Yuki. Une Smart Girl ne s’était jamais à ce point émancipée et rebellée. Yuki compte à tout prix comprendre ce qui lui arrive. Mais elle aura besoin d’aide et va faire des découvertes surprenantes la concernant.

    Smart girl plancheMon avis: Fernando Dagnino a toujours caressé le projet de publier ses propres histoires en tant qu’auteur complet. Le résultat qu’il nous propose avec Smart Girl est ... bluffant ! Un scénario intelligent mêlant les genres anticipation, science-fiction et polar noir, le tout mêlé d’une touche de super-héros. Il réunit le meilleur de Blade Runner, Alita, Westworld, Real Humans et bien d’autres films ou séries TV pour nous offrir un récit dynamique, rythmé et bourré de rebondissements. Surtout, il réussit à nous surprendre alors qu’on aurait pu craindre une énième version d’un sujet déjà largement traité. Eh bien non. Il parvient à faire quelque chose d’original d’un sujet devenu courant. Au final, Dagnino a gagné son pari de tout arrêter pour nous livrer cet opus, véritable petit bijou à ne rater sous aucun prétexte. Cela lui permet de soulever des questions pertinentes concernant les I.A., de plus en plus présentes dans nos vies au quotidien. Une I.A. peut-elle prétendre avoir une conscience ou même une âme? Peut-elle faire preuve de sentiments, d’altruisme? Smart Girl se situe dans un avenir proche mais nous donne l’impression d’être un témoignage solide et palpable de ce qui nous attend avec tous les progrès de la cybernétique, un monde qui se déshumanise à grand pas pour laisser place à la robotique, à l’automatisation à outrance, bref à l’intelligence artificielle.

    Smart girl illuCôté illustration, l’auteur a une nouvelle fois frappé très fort. Les scènes d’action sont spectaculaires, le dessin attrayant et captivant, magnifiquement découpé, la lisibilité hors du commun, malgré un format (en VF) un rien trop petit à mes yeux pour parfaitement se rendre compte de la qualité du travail effectué.  A noter également que le tome 1 de la VF reprend les trois premiers chapitres de la version espagnole (qui en compte cinq au total). Fernando Dagnino a beaucoup travaillé pour le comics US (Batman | the Outsiders, Wonder Woman, Teens Titans, Suicide Squad, Tarzan on the Planet of the Apes, etc) dont la Galerie Passerelle Louise à Bruxelles expose les planches jusqu’au 30 avril (lien vers expo ici). Cela se ressent nettement dans son style. Avec Smart Girl, il nous propose un album en noir et blanc avec divers tons de gris renforçant les ombres et donnant du volume au dessin, qui est digne des plus grands auteurs du genre. Les personnages sont tous reconnaissables et particulièrement expressifs. Certains sont plutôt truculents. Les décors urbains sont bien mis en valeur et évidemment, tout ce qui a trait à la domotique et plus généralement aux techniques de l’intelligence artificielle, est très bien rendu. "Smart Girl" est à lire, à dévorer au plus vite (le second tome en VF est annoncé pour le 27 juin).

    A noter les superbes illustrations de Smart Girl réalisées par d'autres dessinateurs prestigieux, notamment Sergio Davila, Cafu, Jorge Fornes, etc., disséminées tout au long de l’album.

    SDJuan

    Lire la suite