Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Secret Wars

Secret wars 3Secret Wars: Avengers, Civil War, Deadpool, Old Man Logan, etc.

Scénariste : Collectif.
Illustrateur : Collectif.
Coloriste :  Collectif.
Editeur: Panini comics Marvel France.
Dépot légal: mars 2016

Histoire:

Sw coffret render cofanetto mpAprès des siècles de coexistence, tous les univers sont entrés en collision. L'issue de cet affrontement était inéluctable : un seul survivrait au terme d’une bataille sans précédent. Depuis pas mal de temps déjà, les Beyonders avaient créé plusieurs mondes qui, au fil du temps, ont été détruits, soit par les Illuminati, soit par les Beyonders eux-mêmes, soit par Owen Reece surnommé l'Homme-molécule, soit par d’autres forces devenues incontrôlables. Battleworld est le seul à avoir survécu de ce multi univers ou "multiverse". Fatalis est à l’origine de la création du tout nouveau Battleworld à partir des restes de chaque univers. Sw cwAvec l'aide d’Owen Reece, il a également entrepris de tuer les Beyonders pour s'approprier leurs pouvoirs. Du coup, il est devenu le dieu incarné de Battleworld, ses habitants n'ayant aucun souvenir des anciens univers détruits. Assisté par le Dr Strange et secondé par une garde rapprochée constituée du dieu Thor de chacun de ces univers, Fatalis n'a eu aucun mal à contrôler et soumettre ce nouveau monde. Mais il existe un groupe de survivants de l'univers Ultimate ainsi que rescapés de notre univers actuel. Leur projet : construire un vaisseau spatial, sorte d’Arche de Noé, leur permettant d’échapper à la fin des mondes. Parmi eux, l’ennemi juré de Falatis en personne, Red Richards. Tout un programme !

Omlsw2015003 1to7 4

SwMon avis: Après des décennies d’émergence d'univers parallèles, de vaines tentatives pour tout remettre à zéro et de création de personnages dotés de pouvoirs absolus, Marvel devait un jour ou l'autre procéder à un assainissement global tant l’ensemble devenait incohérent et brouillon, ce qui a découragé plus d'un lecteur au point de tout abandonner. Cet Infinite Crisis à la sauce Marvel s'imposait donc d’urgence. Il est enfin arrivé et il était temps. Jonathan Hickman nous offre ce cross over de taille comportant de nouvelles ramifications et des remises à plat intéressantes. Si le scénario est bien construit, on espère que la fin ne sera pas, comme c’est souvent le cas, décevante et seulement le prétexte à une nouvelle numérotation destinée à un nouveau lancement de la série ciblant un lectorat nouveau et supplémentaire.

 

Sw old man logan 3Côté dessin, rien à redire. Le choix d'Esad Ribic pour la série centrale est excellent et approprié pour ce combat qui s'annonce épique et titanesque. Il manie le crayon avec efficacité, donnant forme aux personnages d’une manière extraordinaire. Aucun plan ne lui fait peur, ni aucune scène de combat ou autre mise en situation. Pour une fois, et je tiens à le souligner, les séries annexes sont de très bonne qualité tant du point de vue scénaristique que de celui des illustrations, des dessins, de l’encrage et des couleurs !

Omlsw2015003 1to7 2

Sw x m 3 min deadpool3Ce Secret Wars, vous l'aurez compris, m'a véritablement impressionné, ce qui était devenu extrêmement rare chez Marvel ces dernières années malgré la multitude de cross over publiés et le fait que Marvel se surnomme la "maison des idées". Espérons que cette fois, les bonnes idées vont perdurer.

SDJ

 

BD chroniques auteurs. comics Super-héros

  • 1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.