Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

Méta-Baron

Meta baron 1Tome 1: Wilhelm-100, le Techno-Amiral

Scénario: Jerry Frissen sur un synopsis d'Alexandro Jodorowsky

Dessins et couleurs: Valentin Sécher

Editeur: Humanoïdes Associés

Dépot légal: Novembre 2015.

Histoire:

Malgré la destruction de leur néo-planète et d’une grande partie de l’Empire par le Méta-Baron, les Techno-Technos, véritables tyrans sans scrupules, se sont vite relevés et tiennent désormais le monde à leur merci. Pour diriger son Empire, le Techno-Pape a ordonné la construction d'une nouvelle Néo-Planète d’Or, plus gigantesque encore que la précédente, ce qui va obliger à puiser toujours plus d'épiphyte sur la planète Marmola, unique source connue de cette huile miraculeuse, beaucoup trop même aux yeux d’une partie des Techno-Technos.

Meta baron 1 planche

Après sa victoire, le Méta-Baron, retiré sur son vaisseau, le Méta-Bunker, s’est plongé dans une sorte de méditation sur sa vie passée en se jurant de ne plus tuer qui que ce soit. Sur le point de tomber à court de carburant, il décide d’aller se ravitailler sur Marmola où il découvre les dégâts et le pillage en règle auxquels se livrent les Techno-Technos. Voyant Marmola, sa planète natale, ainsi malmenée, vidée, saccagée par ses pires ennemis, il décide d’y rester en orbite pour trouver un moyen de la sauver. Pour le Techno-Vatican, la menace est réelle. Après l’échec d’une première attaque lancée contre le Méta-Bunker par les gérants privés au service des Techno-Technos, ces derniers terrifiés par le retour du Méta-Baron décident de faire appel à leur meilleur atout, le Techno-Amiral Wilhelm-100, un être mi-humain mi-machine dont la réputation de guerrier invincible, cruel et sanguinaire n’est plus à faire!

Meta baron 1 planches

Mon avis: Reprendre une série bien établie, brillamment scénarisée par Alejandro Jodorowski et dessinée par Juan Gimenez au mieux de leur forme était un gros défi à relever. Il l’a été haut la main. Certes différemment car Jodorowski reste inimitable, mais d’une manière solide et efficace, car le scénario de Jerry Frissen vaut le détour, en donnant de nouveau toute sa puissance au personnage hors pair du Méta-Baron dans cet univers cosmique impitoyable.

Meta baron 1 planches diverses

Au dessin, même si là aussi le défi était de taille face à Juan Gimenez, Valentin Sécher a trouvé sa place grâce à ses dessins super-réalistes et détaillés tant sur les personnages que les décors. Un dessin qui force notre admiration grâce aussi au travail incroyable réalisé sur la mise en couleurs qui donne toute son ampleur à la dimension cosmique du récit et au travail sur les effets de lumière maîtrisé jusqu'au moindre détail. Une belle réussite pour tous les fans de la Caste des Méta-Barons. On attend donc le second tome de ce diptyque avec impatience !

Note: Il existe une édition luxe spéciale commentée.

SDJ

 

 

BD chroniques auteurs.

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.