Créabulles, Expositions, Dédicaces, Rencontres.

SA MAJESTÉ DES OURS

Sa majeste des ours 1Sa majeste des ours canal bdTome 1 : Les Colonnes de GarudaCoup de coeur
Scénario : DOBBS
Dessin : Didier CASSEGRAIN
Couleurs : Didier CASSEGRAIN
Storyboard : Olivier VATINE
Dépot légal : Septembre 2020
Editeur : Comix Buro
Format : Grand format
ISBN : 978-2-344-03597-9
Planches : 54 pour la version normal et + carnet de croquis de 8p pour la version Canal BD avec Ex-Libris

Une violente tempête s’est abattue sur les côtes des Terres du Nord. Après ce déluge, des pêcheurs du royaume de Holmgaard ont découvert un régalec, gigantesque mammifère marin, échoué sur le sable, la tête empalée sur un mât. Mais surtout, dans sa gueule ils ont trouvé une petite embarcation avec un jeune humain des Terres Australes. Discrètement, le corps sans vie est transporté auprès du roi-ours Artus Von Noord. C'est là, contre toute attente, que le garçon qui s’appelle Ifrit va revenir à la vie, suscitant de nombreuses interrogations lorsqu’il commence à faire le récit de son voyage. Un conseil restreint est réuni en urgence car la situation est grave pour les animaux du royaume. En effet, le gamin a expliqué qu’il avait fui les siens après avoir suivi le rituel de résurrection d’une sorcière, rituel qui, contrairement aux autres sujets d’expérience qui ont tous échoué, l’a fait se relever d'entre les morts. Et d’ajouter qu’il s’agit en fait d’un programme mis sur pied par les humains des Terres Australes destiné à créer une armée de mercenaires morts-vivants visant à reconquérir les terres gouvernées par des animaux comme, entre autres, celles d'Artus, sa Majesté des Ours. Le roi-ours décide d’envoyer son fils, le prince Kodiak, en ambassadeur d’une petite délégation incluant Ifrit afin de vérifier ses dires. Pour gagner du temps, ils vont devoir traverser les Terres du Peuple du Ciel et ses colonnes du Garuda en négociant un droit de passage auprès du roi Pygargue, l’idée étant de s’en faire un allié pour le combat qui s’annonce.Sa majeste des ours page 4Mon avis: Plusieurs royaumes animaliers se partagent la terre sans trop de problèmes. Chacun reste chez soi et tout semble aller relativement bien… jusqu’au moment où l'homme décide une nouvelle fois de se lancer à la conquête des territoires voisins.
Le scénario commence fort et même s’il s’agit encore d’une mise en place, l’intrigue s’annonce alléchante. Quant aux personnages, ils sont bien cernés. On sent très vite que sa Majesté des Ours porte bien son nom, un ours majestueux et surtout fin stratège. Il va devoir jouer serré, négocier avec ses voisins pour vérifier les dires du jeune humain avant de lancer les hostilités même si le danger semble terrible. Mais il va également devoir faire avec des tensions dans son propre camp. L'amitié entre le prince Kodiak et son amie Thélème aux caractères bien marqués va certainement jouer un grand rôle.
Le récit s’annonce riche en action et en émotions et laisse présager de belles surprises pour la suite. Les rivalités, les trahisons pointent déjà le bout de leur nez et pas seulement entre les divers royaumes. Dobbs, sur une idée originale et un storyboard d’Olivier Vatine, nous régale d’une aventure originale partiellement animalière anthropomorphique mêlant magie, nécromancie, bravoure et amitié.Sa majeste des ours page 7
Les dessins de Didier Cassegrain, comme d’habitude, sont magnifiques. Un trait fin, précis, détaillé soutenu par des couleurs dans des tons pastel très agréables. En y regardant de plus près, on se rend mieux compte du travail précis de Didier Cassegrain dont le dessin est une véritable osmose entre le trait et les couleurs.
La mise en page, le découpage servent parfaitement le récit apportant leur lot de surprises là où on ne les attend pas.
Les ambiances, les expressions, les émotions sont très bien restituées par Cassegrain, faisant parfois penser pour ces dernières à celles de Disney, tout en préservant son style si particulier et unique bien reconnaissable.
Une belle prouesse graphique.Sa majeste deds ours page 8
Trois auteurs qui sont un gage de qualité pour cette nouvelle série au début prometteur.

Également disponible en édition spéciale Canal BD (voir photo en haut à droite) à tirage limité à 1400 exemplaires avec couverture exclusive agrémentée d’un vernis sélectif et enrichie d’un cahier graphique de 6 planches supplémentaires en fin d'album.

SDJuan

 
  • 2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.